1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du monde 2022 : Varane, Pavard, Koundé... Faut-il bousculer la défense vainqueure de l'Australie ?
2 min de lecture

Coupe du monde 2022 : Varane, Pavard, Koundé... Faut-il bousculer la défense vainqueure de l'Australie ?

Avec le retour de blessure de Raphaël Varane, Didier Deschamps doit-il (ou va-t-il) prendre le risque de chambouler sa défense avant d'affronter le Danemark, d'autant que le cas Pavard s'avère plutôt inquiétant.

Raphael Varane le 28 juin 2021
Raphael Varane le 28 juin 2021
Crédit : FRANCK FIFE / POOL / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

À écouter

LA QUOTIDIENNE - Débat Raphaël Varane, coup de cœur pour le Japon, quizz Portugal
00:18:20

Didier Deschamps va-t-il se retrouver devant un dilemme du fait de la disponibilité d'un de ses cadres ? Plutôt chiffonné par les absences depuis plusieurs semaines, le sélectionneur de l'équipe de France semble pouvoir compter sur le retour de blessure de Raphaël Varane, l'un des tauliers des champions du monde 2018 et triple vainqueur de la Ligue des champions du temps où il évoluait au Real Madrid. 

Indisponible pour le premier match, le joueur de Manchester United a joué avec les remplaçants contre une équipe locale pour retrouver des sensations. De là à venir se glisser dans la charnière des Bleus à la place d'Upamecano (ou Konaté) ? La question se pose tant Raphaël Varane est un élément capable d'être rapide, technique, leader, dans une équipe qui manque de repères derrière. Le Mancunien est l'un des capitaines des Bleus, et le faire rester sur le banc trop longtemps peut aussi s'avérer contreproductif pour le reste de la compétition. En effet pus tôt il jouera, plus Varane a de chances de se rapprocher de son pic de forme si les Bleus accèdent aux phases à élimination directe. 

Quid du cas (inquiétant) Pavard ?

Mais à l'inverse, quel est le pic de forme possible du défenseur central ? Brillant en 2018 lors du titre suprême, l'ex-Lensois a eu du mal à enchaîner lors des années suivantes. Le Real, qui n'avait aucune raison de se séparer d'un joueur titulaire de 28 ans (à l'époque), n'a pas lutté pour garder son défenseur à l'été 2021. Quelques mois plus tard, les Madrilènes raflaient la Ligue des champions avec une défense de fer autour du duo MIlitao-Alaba. 

Mais attention, Varane n'est pas "cramé". Si les petits pépins physiques le laissent tranquille, rien ne semble s'opposer à un retour au meilleur niveau, et la véritable question est plutôt de se demander quand il faudrait l'incorporer au 11 de l'équipe de France. D'entrée face au Danemark samedi 26 novembre ? Il y aurait alors le risque de le faire démarrer face à une équipe redoutable, avec beaucoup d'intensité. Une reprise qui pourrait être trop abrupte avec un risque de rechute au niveau de sa blessure. Ne faudrait-il pas alors tenter de le faire entrer en cours de match (si le scénario le permet) ou de lui donner encore 3 ou 4 jours de séances intenses pour le lancer face à la Tunisie le 30 ? Tel semble être le dilemme de Didier Deschamps

À écouter aussi

Par ailleurs, si le côté gauche est l'exclusivité de Théo Hernandez (qu'il faudrait mettre dans le coton entre deux matchs sous peine de se retrouver dévêtu à ce poste), le côté droit a vu Benjamin Pavard livrer une prestation objectivement mauvaise contre l'Australie. Dans une mauvaise passe, le joueur du Bayern pourrait voir Jules Koundé démarrer face aux Danois. Dans cette optique, changer deux joueurs sur 4 (si Varane est lancé) consisterait à prendre un risque supplémentaire. Et après tout, bien que non sollicité à l'extrême, le duo Konaté-Upamecano a été propre et mériterait d'être revu. Autant de questionnements qui vont faire cogiter le staff des Bleus. Réponse samedi vers 16h. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.