2 min de lecture Homophobie

Chants homophobes : "Non. Le mépris ce n'est pas quelque chose de normal", répond Thuram

RÉACTION - L'ancien défenseur des Bleus a réagi aux propos de la présidente de la Ligue de football professionnel, Nathalie Boy de la Tour, pour qui les insultes homophobes dans les stades font "partie du folklore pour beaucoup de supporters".

>
Chants homophobes : "Il y a des folklores qui doivent être changés", répond Thuram Crédit Image : AFP / Christophe SIMON | Crédit Média : Yannick Olland | Durée : | Date :
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et Yannick Olland

En visite dans un lycée de Strasbourg mardi 26 mars pour parler de la lutte contre le racisme et les discriminations, Lilian Thuram est revenu sur les propos tenus la veille par Nathalie Boy de la Tour, la président en exercice de la LFP, l'organe qui gère les compétitions de clubs professionnels de football en France. Pour lui, "il y a des folklores qui doivent être changés".

"Pour beaucoup de supporters, ça (les chants et insultes homophobes dans les stades, ndlr) fait partie du folklore",a déclaré la dirigeante au Sénat, en marge de la signature d'une convention avec la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). "Ils n'ont pas forcément l'impression de blesser, ce n'est pas pour ça que ce n'est pas grave".

"D'ailleurs, le mot folklore, c'est intéressant, développe le Champion du Monde 1998, parce qu'on a l'impression que c'est quelque chose qui est ancré dans nos sociétés, que c'est tellement vieux... Mais je pense qu'effectivement nous devons réfléchir tous ensemble à changer".

À lire aussi
Nathalie Boy De La Tour racisme
Injures racistes lors de Dijon-Amiens : la LFP va se constituer partie civile

Le mépris ce n'est pas quelque chose de normal

Lilian Thuram
Partager la citation

"Chacun de nous, nous pouvons être conditionnés au pire, et parfois ça se met en place petit à petit de façon 'tranquille', poursuit Thuram, aujourd'hui âgé de 47 ans. C'est ça qui est très grave, parce qu'on s'habitue à penser que mépriser certaines personnes c'est tout à fait normal. Non. Le mépris ce n'est pas quelque chose de normal".

"Lorsque on parle d'homophobie, on parle de violence, n'oublie pas le recordman de sélections en équipe de France (142), c'est-à-dire qu'il y a beaucoup de jeunes adultes homosexuels qui mettent fin à leur vie. Mais ils mettent fin à leur vie à cause de nous, de la société, parce qu'on leur renvoie une image négative de ce qu'ils sont. Donc c'est pour cela qu'il faut très souvent répéter, notamment aux personnes homosexuelles : ce n'est pas eux qui ont un problème, c'est les autres".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Homophobie Lilian Thuram LFP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797295573
Chants homophobes : "Non. Le mépris ce n'est pas quelque chose de normal", répond Thuram
Chants homophobes : "Non. Le mépris ce n'est pas quelque chose de normal", répond Thuram
RÉACTION - L'ancien défenseur des Bleus a réagi aux propos de la présidente de la Ligue de football professionnel, Nathalie Boy de la Tour, pour qui les insultes homophobes dans les stades font "partie du folklore pour beaucoup de supporters".
https://www.rtl.fr/sport/football/chants-homophobes-il-y-a-des-folklores-qui-doivent-etre-changes-repond-thuram-7797295573
2019-03-26 16:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KFFXSqwgzVEs8tIlip8SOg/330v220-2/online/image/2018/0529/7793566541_lilian-thuram-le-4-avril-2018-a-paris.jpg