1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ballon d’Or : Giresse, Cantona, Henry, Ribéry… Ces 7 Français qui sont passés tout près
3 min de lecture

Ballon d’Or : Giresse, Cantona, Henry, Ribéry… Ces 7 Français qui sont passés tout près

ÉCLAIRAGE - Depuis 1956, 44 joueurs différents ont décroché le trophée créé par le magazine France Football. Parmi eux, quatre Français. Sept autres sont également montés sur le podium.

Alain Giresse avec les Bleus face à l'URSS le 5 juin 1986 à Mexico
Alain Giresse avec les Bleus face à l'URSS le 5 juin 1986 à Mexico
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Karim Benzema, Kylian Mbappé, N'Golo Kanté. Ils sont encore trois Français à pouvoir monter sur le podium du classement du Ballon d'Or en cette fin d'année 2021. La plus prestigieuse des récompenses individuelles en football sera remise pour la 65e fois le lundi 29 novembre prochain, lors d'une cérémonie organisée en soirée au théâtre du Châtelet à Paris.

Depuis 1956, 44 joueurs différents ont décroché le trophée créé par le magazine France Football. Parmi eux, quatre Français : Raymond Kopa (1958), Michel Platini (1983, 1984, 1985), Jean-Pierre Papin (1991) et Zinédine Zidane (1998). Sept autres sont passés tout près du sacre : Just Fontaine, Alain Giresse, Jean Tigana, Éric Cantona, Thierry Henry, Franck Ribéry et Antoine Griezmann.

Entré et resté dans la légende pour son record de buts lors d'une phase finale de Coupe du monde avec ses 13 réalisations en Suède en 1958 - l'Allemand Gerd Müller en a inscrit au mieux 10 ensuite en 1970 -, Just Fontaine prend cette année-là la 3e place au Ballon d'Or, derrière Kopa et l'Allemand Helmut Rahn. Lui aussi 3e en 1956 et 1957, Kopa terminera 2e en 1959.

Giresse et Tigana 2e en 1982 et 1984

Il faudra ensuite attendre 18 ans pour revoir un représentant bleu-blanc-rouge remonter sur la "boîte" : Platini, 3e en 1977, alors qu'il évolue à Nancy. Le numéro 10 ne fait pas mieux en 1980, avant de mettre tout le monde d'accord durant son règne de 1983 à 1985, maillot de la Juventus Turin et des Bleus sur le dos.

À écouter aussi

En 1982, c'est Alain Giresse qui est récompensé après la demi-finale de l'équipe de France au Mondial espagnol. Le petit (1,62 m) milieu des Girondins de Bordeaux n'est seulement devancé que par l'attaquant Italien Paolo Rossi (Juventus Turin), sacré champion du monde. En 1984, les Bleus, sacrés champions d'Europe à domicile, réalisent le doublé : Platini 1er, Jean Tigana 2e - encore un Bordelais à l'honneur.

1993 : Cantona s'invite sur le podium

En 1991, c'est donc le Marseillais Papin qui accède au trône, en dépit de la défaite de l'OM face à l'Étoile rouge Belgrade en finale de la coupe d'Europe des clubs champions. "JPP" devance d'ailleurs les Yougoslaves de l'époque Dejan Savicevic et Darko Pancev, ex-æquo à la 2e place avec un troisième larron, l'Allemand Lothar Matthaüs.

Deux ans plus tard, alors que seuls les joueurs européens peuvent encore prétendre au Ballon d'Or, Éric Cantona se glisse à la 3e place derrière l'Italien Roberto Baggio (Juventus) et le Néerlandais Dennis Bergkamp (Inter Milan). "Canto" revit depuis un an et demi sous les couleurs de Manchester United, numéro 7 dans le dos, col relevé.

Henry 2e en 2003, 3e en 2006

1995. Brésiliens, Argentins ou Libérien, comme le lauréat George Weah (PSG puis AC Milan) peuvent désormais remporter le Ballon d'Or. En équipe de France, la génération Papin-Cantona laisse peu à peu sa place à la génération Zidane. "Zizou" monte une première fois sur le podium en 1997 (3e), avant de décrocher le Graal après le Mondial 1998 et ses deux buts en finale. Il terminera 2e en 2000 derrière le Portugais Luis Figo (Real Madrid).


Thierry Henry échoue lui aussi à la 2e place en 2003, devancé par le Tchèque Pavel Nedved (Juventus). Il évolue toujours à Arsenal lorsqu'il prend la 3e place en 2006 derrière les Italiens champions du monde Fabio Cannavaro (Juventus puis Real Madrid) et Gianluigi Buffon (Juventus).

Ribéry barré par Ronaldo et Messi

Vainqueur de la Ligue des champions et élu joueur UEFA juste avant la remise du Ballon d'Or, Franck Ribéry pense être couronné en 2013. Las. Comme les Espagnols Fernando Torres, Xavi et Andrés Iniesta avant lui, le Français (23,36% des suffrages) subit la loi de Cristiano Ronaldo (27,99%) et Lionel Messi (24,72%).
Il en sera encore de même pour Antoine Griezmann en 2016 : 3e derrière le Portugais et l'Argentin, avec toutefois des écarts moins serrés : 47,85%, 20,30%, 12,72%. Sacré champion du monde deux ans plus tard, "Grizou" ne parvient pas à faire mieux. Le Croate Luka Modric est sacré avec 26,14% des voix, devant Ronaldo (16,52%). Grizemann (14,37%) pâtit en partie de la dispersion des points chez les Français : Kylian Mbappé termine 4e (12,04%).

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/