1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Voile : Basile Bourgnon à l’assaut de la Mini Transat sur les traces de son père Laurent
2 min de lecture

Voile : Basile Bourgnon à l’assaut de la Mini Transat sur les traces de son père Laurent

ÉCLAIRAGE - Comme son célèbre père l’avait fait en 1987, Basile Bourgnon s’élancera lundi 27 septembre sur la redoutable Mini Transat en solitaire, entre Les Sables-d’Olonne et Saint-François en Guadeloupe.

Basile Bourgnon sur son Mini 6.50
Basile Bourgnon sur son Mini 6.50
Crédit : Jean Marie Liot - Edenred
Frédéric Veille

Il a 19 ans, le regard bleu perçant de son père et s’apprête, à bord de son Maxi 6.50 de série, à prendre le départ de la 23e édition de la Mini Transat, cette course en solitaire qui a par le passé sacré de futurs grands noms de la voile océanique comme Yves Parlier, Yannick Bestaven ou encore Thomas Ruyant.
 
Mais la Mini Transat a aussi, en 1995, célébré un certain Yvan Bourgnon, son oncle, alors qu’en 1987, Laurent, son père, avait terminé 2e. Autant dire que le jeune Basile aura à cœur de faire briller son nom sur cette course transatlantique en solitaire et sans assistance. "Mon père avait fait sa première transat en solitaire à 21 ans, j’en ai deux de moins, souligne Basile. J’espère juste avoir la même carrière que lui".

En mai dernier, le fiston avait terminé 2e de la Mini en Mai, entre la Trinité-sur-Mer et l'estuaire de la Gironde. Basile Bourgnon, qui avait participé en double (et terminé 12e) à la Transat Jacques Vabre 2019 alors qu’il n’avait que 17 ans, va cette fois-ci s’élancer en solo à l’assaut de l’Atlantique. "Les courses en solitaire, c’est fait pour moi. Je n’aime pas trop dépendre des autres. Donc après la Mini, je vais me lancer sur le circuit Figaro pour trois saisons avec en rêve ultime de faire un jour le Vendée Globe".

Le fils de Laurent Bourgnon (disparu en juin 2015) sera à 19 ans le plus jeune des 84 skippers au départ de cette 23e édition de la Mini Transat, les "anciens" étant Georges Kick et Pierre Meilhat, tous deux âgés de 66 ans. "Fils de navigateur, j’ai toujours grandi auprès des bateaux, rappelle Basile. J’ai vécu sept ans autour du monde sur un catamaran avec ma famille, ce qui m’a permis de découvrir le large. La compétition est aujourd’hui une réelle passion".

La Mini Transat a été créée en 1977 et est organisée chaque année impaire. C’est une course en solitaire et sans assistance à bord de voiliers de 6.50 mètres, sans routage météo par satellite ni aucun contact avec la terre. Comme traditionnellement, la traversée s’effectuera au départ de la ville des Sables-d’Olonne, avec une escale à Santa Cruz de La Palma aux Canaries, puis une arrivée à Saint‑François en Guadeloupe après 4.050 milles nautiques de navigation.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/