1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Disparition de Laurent Bourgnon : fin officielle des recherches
1 min de lecture

Disparition de Laurent Bourgnon : fin officielle des recherches

5 jours après la disparition du navigateur, les autorités privilégient "l’hypothèse d’un accident de plongée, sans remontée du plongeur".

Le navigateur Laurent Bourgnon, ici en 2003, a disparu en mer en 2015
Le navigateur Laurent Bourgnon, ici en 2003, a disparu en mer en 2015
Crédit : MARCEL MOCHET / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Haut-commissariat de la République en Polynésie française a annoncé dimanche soir (lundi matin à Paris) "l'interruption des recherches" du navigateur Laurent Bourgnon, disparu mercredi dernier après une plongée sous-marine dans le lagon de l'atoll de Toau, aux Tuamotu. Le communiqué du Haut-commissariat, qui représente l'Etat dans cette collectivité d'outre-mer, indique toutefois qu'Yvan Bourgnon, le frère du disparu, qui avait assuré que ce dernier pouvait "tenir longtemps" seul en mer, va poursuivre "des actions de recherches ponctuelles", à partir du Jambo, le catamaran de Laurent Bourgnon.

"L'hypothermie, on n'y est pas tellement exposé ici avec une eau à 27 degrés, c'est plus la déshydratation, on peut tenir 4, 5, 6 jours contre ça, donc baisser les bras avant la fin de ce délai, ça serait totalement débile", avait déclaré Yvan Bourgnon à la presse locale à sa descente d'avion, tout en saluant le dispositif de secours.

L'espoir d'une "dérive à la surface"

Le MRCC, qui coordonne les recherches en mer, estime que "l’hypothèse d’un accident de plongée, sans remontée du plongeur, reste la plus probable" après cinq jours de recherches. Les proches de Laurent Bourgnon espéraient qu'il ait été pris dans un fort courant en surface, et qu'il ait dérivé. Le MRCC souligne que Laurent Bourgnon était équipé d'une combinaison orange et jaune, et que la météo a été excellente pendant les recherches aériennes et maritime, restées infructueuses. Il considère désormais que "la poursuite des recherches serait vaine". Laurent Bourgnon, double vainqueur de la route du rhum, avait plongé à l'écart d'un groupe de croisiéristes, mercredi, à proximité de la passe Est de Toau, dans l'archipel des Tuamotu, réputée pour ses courants puissants.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/