2 min de lecture Voile

Vendée Globe 2020 : Alexia Barrier, la Méditerranéenne engagée

Le dimanche 8 novembre prochain, 33 marins s’élanceront pour un tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, lors du Vendée Globe 2020. Parmi eux, la Niçoise Alexia Barrier, engagée pour la protection de l'environnement, connaîtra son premier départ.

La navigatrice Alexia Barrier sera au départ du Vendée Globe 2020
La navigatrice Alexia Barrier sera au départ du Vendée Globe 2020 Crédit : @4myplanet
fred veille
Frédéric Veille édité par Quentin Marchal

Elle s'apprête à vivre son premier départ du Vendée Globe, le dimanche 8 novembre prochain. Depuis l’achat de son bateau en février 2018 et sa qualification obtenue après sa participation à la dernière Route du Rhum, Alexia Barrier a travaillé sans relâche pour vivre cette course de voile mythique, à travers les eaux du monde entier. 

Si la navigatrice âgée de 40 ans a multiplié les efforts sur l’eau pour être prête lors du grand départ, c'est essentiellement sur terre que son travail fut acharné, pour obtenir le financement nécessaire. Depuis la mi-septembre, l'entreprise TSE, un des principaux acteurs indépendants français de l’énergie solaire en France, a décidé de jeter son dévolu sur Alexia Barrier en devenant le partenaire majeur de son projet. 

C’est donc sous ces couleurs que son Imoca "4my planet", l’ancien monocoque avec lequel Romain Attanasio a terminé 15e du Vendée Globe en 2017 et qui était précédemment celui de Tanguy de Lamotte lors de l'édition 2012, que la Niçoise va s’élancer sur son tour du monde en solitaire.

"Cette course, j’en rêve depuis toute petite, quand mes parents m'ont initié à la voile et que j’ai ressenti des frissons en regardant le départ du Vendée Globe. Depuis, je n’ai eu de cesse d’y penser, de m’y préparer. Et j’y suis enfin. Quel bonheur" sourit celle qui naviguait déjà sur la Méditerranée avec ses parents à l'âge de 3 ans.

"L'objectif sera de terminer" le Vendée Globe

À lire aussi
Kevin Escoffier voile
Vendée Globe 2020 : Kevin Escoffier, digne héritier de "PRB"

Après avoir été monitrice de voile à 15 ans, Alexia Barrier effectue sa première course en solitaire dix ans plus tard, la Transat 6.50 La Rochelle - Salvador de Bahia, en 1995. Depuis, il y a eu plusieurs courses de renommée mondiale comme la Transat AG2R, la Solitaire du Figaro, la Route du Rhumou encore la Jacques Vabre. Avec son esprit de compétition toujours présent, elle affiche désormais, à 40 ans, plus de 120 000 milles à son compteur.

Lors de ce Vendée Globe 2020, elle affirme que "l’objectif, sera de terminer, car même si le bateau connaît la route par cœur, il ne peut pas rivaliser avec les Imoca de dernière génération". Consciente du chemin qui lui reste à parcourir pour rivaliser avec les meilleurs, Alexia Barrier estime que "cela va me permettre d’engranger de l’expérience et de revenir en 2024 avec un bateau plus performant".

En attendant, c’est sous la bannière de la fondation "4 MYPLANET", créée par elle-même en 2009, qu’elle va prendre le départ avec la ferme intention de préserver son terrain de jeu et de lutter contre les déchets présents dans l’eau. "J’ai installé des capteurs sur mon bateau qui me permettent de collecter des informations sur la salinité et la température de l’eau pour ramener des informations précieuses aux océanographes", fait-elle savoir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Vendée Globe Mer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants