2 min de lecture Voile

Transat Jacques Vabre 2019 : grande première pour les frères Courbon

REPORTAGE - Passionnés de voile, Renaud et Yves Courbon vont s’élancer pour leur première course transatlantique, dimanche 27 octobre.

Yves et Renaud Courbon au Havre le 21 octobre 2019
Yves et Renaud Courbon au Havre le 21 octobre 2019 Crédit : Frédéric Veille
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

L’un est avocat au Havre, l’autre directeur commercial à Nantes. Mais depuis quelques jours et pour quelques semaines, la vie professionnelle des deux frères Courbon laisse place à une aventure écidée il y a plus d’un an.


"J’étais au resto avec un copain, se souvient Yves. On parle de transat et il me demande pourquoi je ne ferai pas la prochaine Jacques Vabre avec mon frère. J’ai aussitôt appelé Renaud et il m’a dit oui". "On s’est donc mis en mode combat pour trouver les 150.000 euros nécessaires de budget pour être au départ".


À 52 et 47 ans, le premier pari est donc réussi puisque leur monocoque 40 pieds est depuis plusieurs jours amarré dans le bassin Paul-Vatine, au Havre, à côté des 59 autres concurrents au départ de cette 14e édition de la Transat Jacques Vabre.

Un défi immense

Renaud Courbon
Partager la citation

Voici donc les frères Courbon dans le grand bain, prêts à affronter dimanche 27 octobre la Manche puis, s’ils vont jusque là, l’Atlantique pour tenter ensuite de rejoindre le Brésil à bord de leur monocoque Class40 baptisé "À chacun son Everest".

À lire aussi
Ian Lipinski et Adrien Hardy voile
Transat Jacques Vabre 2019 : victoire de Ian Lipinski et Adrien Hardy en Class40

"Nous avions cette envie commune de nous retrouver et de naviguer ensemble sur une course car, grâce à notre père, nous naviguons depuis l’âge de 10 ans. Alors nous nous sommes lancés dans l’aventure avec l’aval de nos merveilleuses épouses et de nos enfants qui nous laissent partir", raconte Renaud, qui a troqué sa robe d’avocat et son cabinet Havrais pour "une véritable aventure, un défi immense".

"L’objectif est évidemment de rallier Bahia", rappellent d’une même voix les frères Courbon, qui vont barrer l’ancien bateau de Bertrand Delesne, un bateau qui s’était classé 4e en 2017 après 18 jours de traversée.

On ne se rend pas encore bien compte de tout ce qui nous attend

Renaud Courbon
Partager la citation

Fils de Jean-Luc Courbon, qui avait participé à quatre reprises à La Solitaire du Figaro entre 1986 et 1992, Renaud et Yves espèrent faire mieux mais veulent surtout ne pas être victime de casse mécanique qui ruinerait leurs espoirs et leur rêve.

"En fait, je crois qu’on ne se rend pas encore bien compte de tout ce qui nous attend dans cette catégorie si difficile", ajoute Renaud, avant que Yves ne conclue : "Mais tant mieux, sinon ça ne s’appellerait pas l’aventure". Le départ de la 14e Transat Jacques Vabre sera donné dimanche 27 octobre à 13h15.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants