1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France : "Je me dis qu'un top 5 est possible", confie Guillaume Martin sur RTL
2 min de lecture

Tour de France : "Je me dis qu'un top 5 est possible", confie Guillaume Martin sur RTL

INVITÉ RTL - "Frustré" mais "content" et "fier" de son Tour, le 1er Français au classement général (11e) de cette édition 2020 "espère combler l'écart avec les meilleurs dans les années à venir".

Guillaume Martin sur le Tour de France le 13 septembre 2020
Guillaume Martin sur le Tour de France le 13 septembre 2020
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Tour de France : "Je me dit qu'un top 5 est possible", confie Guillaume Martin sur RTL
00:05:38
Gregory Fortune
Gregory Fortune

23e en 2017 pour sa première participation au Tour de France, 21e en 2018, 12e en 2019, Guillaume Martin a poursuivi sa progression en terminant 11e de l'édition 2020 qui vient de s'achever, à 16 minutes et 58 secondes du vainqueur slovène Tadej Pogacar. Le grimpeur de l'équipe Cofidis (27 ans) termine meilleur Français, devant Warren Barguil (14e).

Le Parisien de naissance est-il déçu de ne pas avoir pu accrocher le top 10 ? "Frustré", plutôt, "parce que je pense que cette 10e place je l'avais dans les jambes. J'ai longtemps été sur le podium au général, je suis passé pas loin même de revêtir le maillot jaune. Après, je suis quand même content de mon Tour, de la manière dont j'ai atteint cette 11e place sur l'un des Tours les plus relevés, je pense, de l'histoire".

"Le parcours était très difficile, poursuit celui qui est surnommé 'le philosophe du peloton' - il est l'auteur de deux ouvrages, Platon vs. Platoche et Socrate à vélo. Du fait du confinement, tout le monde est arrivé vraiment au top de sa forme. Tous les meilleurs coureurs mondiaux étaient présents, donc moi je sais ce que cette performance vaut, ce que j'ai pu réaliser et j'en suis quand même fier".

Pogacar ? Je n'ai pas envie de me poser la question

Guillaume Martin

Guillaume Martin se sent-il en mesure de rentrer dans le top 5 ? ""Oui et non. J'ai longtemps été 3e (entre la 7e et la 12e étape, ndlr), et j'ai été 3e du classement général final du Critérium du Dauphiné, qui était la course préparatoire au Tour avec la même concurrence. Donc je me dit que c'est possible, que c'est atteignable. Après, de là à le savoir et de là à le faire, il y a un écart bien sûr, que j'espère combler dans les années à venir".

À écouter aussi

Enfin, se montre-t-il sceptique sur la performance du Slovène Tadej Pogacar ? "Non, je n'ai pas envie et je ne peux pas me permettre d'être suspicieux dans ma position, parce que sinon j'arrêterais de lutter, j'arrêterais de travailler et je ne ferais plus de vélo (...) Le sport, par définition, c'est de l'inédit, c'est le dépassement, c'est de réussir des choses qui n'ont jamais été faites, c'est les records. Voilà, je n'en sais rien au bout du compte mais je n'ai pas envie de me poser la question". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/