2 min de lecture Dopage

Tour de France : deux gardes à vue pour des soupçons de dopage chez Arkéa-Samsic

Après une enquête préliminaire dévoilant une "méthode pouvant être qualifiée de dopante", deux gardes à vue étaient en cours ce lundi 21 septembre au sein de l'équipe Arkéa-Samsic.

Nairo Quintana sur le Tour de France le 19 septembre 2020
Nairo Quintana sur le Tour de France le 19 septembre 2020 Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Marie Gingault et AFP

Une "méthode pouvant être qualifiée de dopante", voilà ce qui a été découvert lors d'une enquête préliminaire qui visait "une petite partie des coureurs" d'Arkéa-Samsic pendant le Tour de France. À la suite de cela, le parquet de Marseille a annoncé que deux gardes à vue étaient en cours ce lundi 21 septembre. 


"Le parquet de Marseille confirme s'être saisi au titre du pôle santé publique d'une enquête actuellement diligentée par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) sur des soupçons de dopage visant une petite partie de l'équipe des coureurs" Arkéa-Samsic, a indiqué la procureure de Marseille Dominique Laurens, dans un communiqué.

"Deux gardes à vue sont en cours", a-t-elle précisé, sans pour autant donner l'identité des personnes placées en garde à vue. La procureure a toutefois ajouté que "de nombreux produits de santé dont des médicaments dans leurs affaires personnelles, mais également et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante" avaient été découverts.

Sollicité sur l'ouverture de l'enquête, Emmanuel Hubert le manager général de l'équipe bretonne, n'a pas souhaité s'exprimer ce lundi.

Ils encourent 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende

À lire aussi
L'équipe Arkéa-Samsic à Sisteron le 1er septembre 2020 cyclisme
Tour de France 2020 : les gardes à vue des deux membres de Arkéa-Samsic levées

Selon une source proche du dossier qui a confirmé des informations du Journal du Dimanche et de L'Equipe, une perquisition a été menée par l'OCLAESP et visait plusieurs coureurs de l'équipe, dont le Colombien Dayer Quintana, le frère de Nairo, et des membres de l'équipe médicale. Selon nos confrères, cette perquisition aurait eu lieu mercredi près de Méribel en Savoie

C'est le pôle santé publique du parquet de Marseille qui a ouvert cette enquête. Dominique Laurens a également précisé que "des chefs d'administration et prescription à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdite dans le cadre d'une manifestation sportive, aide à l'utilisation et incitation à l'usage de substance ou méthode interdite aux sportifs, transport et détention de substance ou méthode interdite aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale". La procureure a également rappelé que la peine encourue était de 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dopage Tour de France Cyclisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants