1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2022 : Guillaume Martin peut-il briser son plafond de verre ?
2 min de lecture

Tour de France 2022 : Guillaume Martin peut-il briser son plafond de verre ?

DANS LA ROUE DES FRANÇAIS (2/5) - Cette semaine, RTL passe au crible les Français attendus sur le Tour de France. Ce mardi, lumière sur le discret Guillaume Martin, à une marche des favoris.

Guillaume Martin sur le Tour de France 2020
Guillaume Martin sur le Tour de France 2020
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
William Vuillez

On se souvient tous de son Tour de France 2020, où il avait été l'un des rares à résister à Roglic et Pogacar en montagne. Troisième du général pendant près d'une semaine, Guillaume Martin avait alors laissé espérer qu'un Français pourrait remonter sur le podium du Tour de France, quatre ans après Romain Bardet. Mais le leader de la Cofidis avait finalement cédé du terrain dans les Alpes et terminé 11e au général.

L'an dernier rebelote, le Français signe une course pleine d'espoirs et une 8e place au général, faisant de lui le meilleur tricolore sur ce Tour de France 2021. Alors âgé de 28 ans, c'est plein d'ambitions que le Parisien quittait la Grande Boucle affirmant "qu'individuellement, rien ne m’empêche d’atteindre le niveau de Pogacar", alors vainqueur pour la deuxième année consécutive. 

Mais un an s'est écoulé et à quelques jours du coup d'envoi du Tour de France au Danemark, difficile d'imaginer Guillaume Martin faire jeu égal avec le Slovène. 

Une équipe pas assez armée ?

Et pour cause, s'il a les jambes pour tenir raisonnablement tête à certains leaders, l'enjeu sera de réussir à limiter les dégâts pendant 3 semaines et surtout sans une équipe très armée pour l'accompagner. Leader en faillite de lieutenants à la Cofidis, Guillaume Martin plafonne dans les grands tours depuis deux ans, oscillant autour de la 10e place, sans jamais passer ce cap. 14e du Giro fin mai, le Français a reconnu "ne pas être au niveau", cédant par exemple 19 minutes aux favoris sur la seule 16e étape. 

À écouter aussi

Un tel écart ne sera pas permis sur le Tour s'il veut s'accrocher au général. Il faut espérer pour le Français, que son pic de forme soit décalé et arrive à point sur la Grande Boucle. "J'ai la tête tournée vers le Tour", disait-il mi-juin sur La Chaîne l'Équipe, loin de se décourager après sa déconvenue sur le Tour d'Italie. 

Le chrono, un point crucial

Reste pour lui un autre point noir, compliqué pour jouer les têtes d'affiche : le chrono. C'est là qu'il avait perdu plus de 4min30 sur Pogacar l'an dernier, lors d'un contre-la-montre pourtant taillé pour les grimpeurs. Si ces quelques ombres au tableau risquent d'hypothéquer ses chances de briller, Guillaume Martin a prouvé qu'il pouvait tenir dans la roue des meilleurs grimpeurs du peloton.

Il restera donc l'une des plus belles chances tricolores sur ce Tour et qui sait, s'il laisse de côté le général et arrive à se placer dans de bonnes échappées, il pourrait viser les victoires d'étapes et temporairement le maillot jaune. "Je verrai en fonction de la première semaine, qui est très particulière et pleine de risques. J’aviserai donc en conséquence pour la suite !", confie-t-il lors d'un entretien à Velo101. Du côté des Français amateurs de cyclisme, ils sont 62% à vouloir que Guillaume Martin se concentre sur les victoires d'étapes, d'après notre sondage Odoxa. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/