1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Sport à la rentrée : 24% des Français ont renoncé en raison de l'inflation
1 min de lecture

Sport à la rentrée : 24% des Français ont renoncé en raison de l'inflation

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour Winamax et RTL porte dimanche 4 septembre 2022 sur la rentrée sportive des Françaises et des Français.

Des enfants pratiquent le football à Jeumont (Nord) le 19 septembre 2018
Des enfants pratiquent le football à Jeumont (Nord) le 19 septembre 2018
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Une majorité de Françaises et de Français (53%) a pris la résolution de faire plus de sport et d’activité physique lors de la nouvelle année scolaire qui s'ouvre. Pour cela, ils comptent quasiment autant faire du sport chez eux, avec un coach en ligne ou des tutoriels vidéo (27%) que dans un club ou une association (25%). 15% s’abonneront à une salle de sport.

Parallèlement, 63% des parents comptent inscrire leur enfant dans un club. Ils approuvent d’ailleurs massivement les 30 minutes quotidiennes de sport à l’école (81%). Mais cette rentrée ne sera pas sportive pour tout le monde : 24% des sondés déclarent avoir renoncé à cause de l’inflation (24%) ou d’une inadaptation des infrastructures sportives (26%), une difficulté d’inclusion qui concerne particulièrement les personnes en situation de handicap (42%).

Voici les enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour Winamax et RTL. L'enquête a été réalisée selon la méthode des quotas sur internet les mardi 30 et mercredi 31 août 2022 auprès d'un échantillon de 1.004 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

Pratique du sport : les Français touchés par l'inflation

L’actualité économique aura donc visiblement des effets sur les inscriptions sportives lors de cette rentrée. Près de un Français sur quatre (24%) affirme en effet avoir renoncé, pour lui ou son enfant, à pratiquer une activité sportive qui l’intéressait à cause de l’inflation. Les revenus modestes sont logiquement les plus nombreux à être dans cette situation (32%).

À lire aussi

D’autres ont renoncé à une activité qui les intéresse parce qu’elle n’est pas adaptée à leur situation personnelle (équipements, conditions de pratique). Cela concerne 26% des Français mais surtout 42% de ceux se déclarant en situation de handicap ou ayant un enfant dans cette situation.

baro
baro
Crédit : Odoxa pour Winamax et RTL
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire