1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Semaine olympique et paralympique : les Français la plébiscitent et en attendent davantage
4 min de lecture

Semaine olympique et paralympique : les Français la plébiscitent et en attendent davantage

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour Keneo et RTL porte dimanche 23 janvier sur la semaine olympique et paralympique organisée chaque année en France depuis 2017 (du 24 au 29 janvier cette année).

Tony Estanguet avec des enfants dans un gymnase parisien le 19 janvier 2017
Tony Estanguet avec des enfants dans un gymnase parisien le 19 janvier 2017
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Suite à la désignation de Paris comme ville hôte des Jeux en 2024, une semaine olympique et paralympique est organisée chaque année en France depuis 2017 (du 24 au 29 janvier cette année) auprès des enfants et des jeunes pour promouvoir la pratique sportive, et mobiliser autour des valeurs citoyennes et sportives de l'Olympisme et du Paralympisme.

Les Français plébiscitent cette initiative : la quasi-totalité d’entre eux jugent qu’il est important de mettre en place 30 minutes d’activité physique quotidienne, de faire découvrir les handisports aux élèves, de les sensibiliser à la citoyenneté et au bénévolat ainsi qu’à une pratique sportive respectueuse de l’environnement.

Le handisport est par ailleurs reconnu dans sa capacité à développer le bien-être physique et moral des personnes en situation de handicap (92%), à permettre de faire évoluer les mentalités (90%) et à ce que les personnes en situation de handicap participent pleinement à la société (87%). Mais une large majorité de Français déplorent qu’il ne soit pas assez soutenu et encouragé par les politiques publiques (70%) et pas suffisamment médiatisé (71%).

Enfin, 73% des Français jugent qu’il est difficile de pratiquer un sport pour une personne en situation de handicap et 77% d'entre eux font confiance au Comité d’organisation des Jeux e Paris 2024 pour les rendre accessibles à tous. Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour Keneo et RTL. L'enquête a été réalisée selon la méthode des quotas sur internet les mercredi 19 et jeudi 20 janvier 2022 auprès d'un échantillon de 1.005 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus

1. Au moins 60 minutes quotidiennes d’activité

À écouter aussi

Le manque croissant d’activité physique des jeunes de 5 à 17 ans est un enjeu majeur de santé publique. Et une très grande proportion d’entre eux ne fait pas les 60 minutes d’activité physique par jour que recommande l’Organisation Mondiale de la Santé pour être en bonne santé, améliorer la réflexion, l'apprentissage et le bien-être général. 

Face à ce constat, la semaine olympique et paralympique met notamment en place la pratique de 30 minutes d’activité physique par jour dans les écoles primaires pour permettre aux enfants de remplir une partie du contrat quotidien pour le maintien de leur bonne santé et faire évoluer les mentalités autant que les comportements.

Dans ce contexte, les résultats de notre sondage viennent conforter la nécessité de sensibiliser plus fortement les jeunes générations à l’importance d’une pratique
sportive quotidienne. En effet, seuls 43% des Français, 40% des parents d’élèves et 43% des parents d’enfants scolarisés dans le primaire savent qu’un enfant ou un jeune
de 5 à 17 ans doit pratiquer au moins 60 minutes d’activité physique et sportive quotidiennement pour être en bonne santé. 

Au moins 60 minutes quotidiennes d’activité
Au moins 60 minutes quotidiennes d’activité
Crédit : Odoxa pour Keneo et RTL

2. La semaine olympique et paralympique plébiscitée

L’ensemble des dispositifs mis en place cette année dans le cadre de la semaine olympique et paralympique sont validés par les Français et les parents d’élèves. Ainsi, ils sont plus de 9 sur 10 à juger qu’il est important de lutter contre la sédentarité en faisant pratiquer 30 minutes d’activité physique par jour aux élèves (Français 92%, parents d’élèves 94%). Cet objectif est le plus soutenu dans l’opinion et plus de la moitié des Français (56%) et des parents d’élèves (57%) jugent même que cela doit être prioritaire.

La semaine olympique et paralympique plébiscitée
La semaine olympique et paralympique plébiscitée
Crédit : Odoxa pour Keneo et RTL

3. Le handisport loué

Alors qu’un des objectifs de la semaine olympique et sportive est de faire découvrir le handisport, celui-ci dispose toujours d’une excellente image auprès des Français, tant dans son apport aux personnes en situation de handicap que dans sa capacité à sensibiliser l’opinion sur le handicap. 92% des Français estiment que le handisport développe le bien-être physique et moral des personnes en situation de handicap et 90% qu’il peut permettre de faire évoluer les mentalités et les perceptions. 

Ses bénéfices d’inclusion sont également reconnus : 87% des Français considèrent que le handisport permet aux personnes en situation de handicap de participer pleinement à la société. Mais il est aussi important de noter que 70% des Français estiment que le handisport n’est pas suffisamment soutenu et encouragé par les politiques publiques et que pour 71% d’entre eux, il n’est pas suffisamment médiatisé. 

Le handisport loué
Le handisport loué
Crédit : Odoxa pour Keneo et RTL

4. Difficile de pratiquer un sport pour une personne en situation de handicap

Seuls 26% des Français jugent qu’il est facile de pratiquer un sport pour une personne en situation de handicap alors que près des trois-quarts d’entre eux estiment cela difficile (73%). Le jugement est également critique auprès des personnes elles-mêmes en situation de handicap : 66% estiment que pratiquer un sport est difficile, tout comme 74% des
proches de personnes en situation de handicap. 

Difficile de pratiquer un sport pour une personne en situation de handicap
Difficile de pratiquer un sport pour une personne en situation de handicap
Crédit : Odoxa pour Keneo et RTL

5. JO 2024 accessibles à tous : 77% des Français font confiance au Comité d’organisation

Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 se fixent pour objectif d’être "accessibles à tous, pour pouvoir accueillir le monde entier, athlètes, staff, journalistes, spectateurs, qu’ils soient valides ou en situation de handicap". 

350 000 personnes en situation de handicap devraient en effet venir aux Jeux en 2024 et dans ce cadre, Paris 2024 travaille dès maintenant autour de leur accessibilité universelle avec pour volonté de faire de Paris une ville accessible et inclusive pour se déplacer, apprendre, travailler, faire du sport durant cette manifestation.

Et cet objectif apparait tout à fait réalisable pour les Français : 77% d’entre eux font confiance à l’organisation des JO de Paris 2024 pour l’atteindre, tout comme 76% des personnes en situation de handicap ou proches de personnes en situation de handicap.

JO 2024 accessibles à tous : 77% des Français font confiance au Comité d’organisation
JO 2024 accessibles à tous : 77% des Français font confiance au Comité d’organisation
Crédit : Odoxa pour Keneo et RTL
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/