2 min de lecture Voile

Route du Rhum 2018 : retour sur 40 ans de belles histoires, mais aussi de drames

RÉCIT - De la victoire de Mike Birch à celle de Loïck Peyron en passant par celle de Florence Arthaud en 1990, revivez les moments les plus marquants de la célèbre course transatlantique, qui a également été endeuillée à plusieurs reprises.

Florence Arthaud le 19 novembre 1990 à Pointe-à-Pitre
Florence Arthaud le 19 novembre 1990 à Pointe-à-Pitre Crédit : MARCEL MOCHET / AFP
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

Le 4 novembre prochain sera donné le départ de la 11e édition de la Route du Rhum. Cette édition 2018 bat déjà un record, celui du nombre de participants puisque ce sont 123 marins qui tenteront de rejoindre la Guadeloupe.

Un défi, un exploit sportif, que le Canadien Mike Birch fut le premier à réaliser en coupant la ligne d’arrivée le mardi 28 novembre 1978 à Pointe-à-Pitre après 23 jours de mer. Arrivée qui restera dans les annales puisque Birch et son petit trimaran de 12 mètres arriva avec 98 secondes d’avance sur le grand monocoque de Michel Malinovsky.

Mais cette première Route du Rhum fut surtout marquée par la disparition, sept jours plus tôt au large des Açores, d’Alain Colas et de son trimaran Manureva. Ni le corps du marin ni le bateau furent retrouvés. Autre disparition tragique lors de la 3e édition, en 1986, celle de Loïc Caradec à bord de son catamaran ultra puissant "Royale II". Le voilier retourné sera découvert deux jours plus tard au large de la péninsule ibérique par un autre concurrent, la navigatrice parisienne Florence Arthaud. Là non plus le corps du marin ne sera pas retrouvé.

Florence Arthaud, "la petite fiancée de l’Atlantique"

Cette même Florence Arthaud sera justement auréolée quatre ans plus tard. Pour sa 4e participation, elle accède au Graal après avoir franchi la ligne en vainqueur. À 33 ans, elle devient le 18 novembre 1990 la première (et à ce jour unique) femme à remporter la Route du Rhum sur son trimaran "Pierre 1er". Ce jour-là, elle entrait dans le cœur des Français et devenait "la petite fiancée de l’Atlantique".

À lire aussi
Le départ de la 14e édition de la Transat AG2R voile
Transat AG2R 2020 : 22 duos seront au départ à Concarneau

Vient ensuite la consécration d’une célèbre tête blonde, celle de Laurent Bourgnon. Le Suisse devient en 1994 puis 1998 le premier double vainqueur de l’épreuve, record inégalé à ce jour. Bourgnon, surnommé "Roi de l’Atlantique", décédera en 2015 lors d’un accident de plongée, trois mois après "la petite fiancée", elle aussi partie tragiquement.

La barre des sept jours devrait être pulvérisée

L’édition 2002 allait aussi consacrer une femme en catégorie Imoca, ce qui éclipsa un peu la victoire de Michel Desjoyeaux. En effet, un an après avoir terminé 2e du Vendée globe et quelques mois après avoir été élue "marin de l’année", la Britannique Ellen MacArthur remporte à 26 ans la course des monocoques et pulvérise le record en traversant l’Atlantique en 13 jours.

Une autre femme aussi fut sous les feux des projecteurs lors de cette 7e édition. La Rochelaise Karine Fauconnier, contrainte à l’abandon de son bateau sur avarie et sauvée en pleine mer par Bob Escoffier, dans une mer démontée. Depuis, la course est devenue de plus en plus rapide. Lionel Lemonchois, en 2006, traversa en sept jours, comme Frank Cammas quatre ans plus tard et comme Loïck Peyron, vainqueur de la dernière édition. Une barre des sept jours qui devrait être pulvérisée lors de cette 11e édition.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Route du Rhum
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants