2 min de lecture Voile

Route du Rhum 2018 : la lutte s'annonce passionnante en catégorie Imoca

PRÉSENTATION (3/5) - 20 monocoques Imoca et de nombreux marins de renom sont au départ. Bien difficile de dire qui l’emportera à Pointe-à-Pitre.

Jérémie Beyou sur "Charal"
Jérémie Beyou sur "Charal" Crédit : Charal Sailing Team
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

La catégorie Imoca réunit les monocoques de 60 pieds, soit des voiliers de 18 mètres de long dont certains sont de véritables bateaux de l’extrême, fruits de nombreuses innovations technologiques. Et dans cette course à l’armement, l’un des 22 engagés est l’attraction de cette 11e édition puisqu’il est à la barre d’une luge océanique révolutionnaire et ultra rapide, un foiler mis à l’eau fin août.

Il s’agit du "Charal" de Jérémie Beyou, premier bateau d’une nouvelle génération de monocoques où les foils sont la pièce maîtresse de la monture. "Il a un côté agressif, un côté dragster. On voit beaucoup ces lignes sur des voitures de sports, c’est du jamais vu !", s'enthousiasme explique le skipper Breton.

Mais le triple vainqueur de la Solitaire du Figaro aura une sévère concurrence sur cette Route du Rhum, quatre ans après une 2e place dans cette catégorie Imoca. Il y a d'abord Alex Thomson sur "Hugo Boss". 2e du dernier Vendée Globe, le Britannique n’a encore jamais disputé la Route du Rhum malgré ses 15 ans d’expérience du large.

À lire aussi
Le trimaran "Arkema" retourné voile
Route du Rhum 2018 : un concurrent se déroute pour secourir Lalou Roucayrol

Beyou, Thomson, Burton, Eliès, Riou...

À 33 ans, Louis Burton est aussi dans la liste des potentiels vainqueurs. Le Malouin qui, en 2012, avait été le plus jeune skipper au départ du Vendée Globe, est désormais une des valeurs sûres de la classe Imoca, d’autant que son "Bureau Vallée" est l’ancien "Banque Populaire" d’Armel Le Cléac'h. "Dans cette concurrence énorme avec des marins qui ont faim, j’ai envie d’être devant", avoue-t-il.

Autres prétendants à la victoire, les expérimentés Yann Eliès sur "Ucar-Saint Michel", qui indique clairement que "sur le chemin du Vendée Globe, la victoire sur le Rhum est impérative", ou encore Vincent Riou, qui pour sa 4e participation consécutive à la Route du Rhum espère à la barre de "PRB" rompre avec la malédiction qui l’accompagne sur la reine des transats.

Viennent ensuite les jeunes loups comme Paul Meilhat sur "SMA", Morgan Lagravière sur "Kairos" et le Suisse Alan Roura sur "La Fabrique", qui il y a deux ans fut le plus jeune marin à boucler le Vendée Globe. Trois femmes se mesureront à cette lutte, la Méditerranéenne Alexia Barrier sur "My Planet", la Britannique Samantha Davies à la barre de "Initiatives cœur" et la Franco-Allemande Isabelle Joschke sur "Monin".

Damien Seguin veut "changer le regard sur la différence"

Damien Seguin
Damien Seguin Crédit : Apicil

Enfin, le champion paralympique de voile Damien Seguin sera lui aussi au départ dans cette si difficile classe Imoca à bord de "Groupe Apicil". Après s’être entouré de Jean Le Cam pour sa préparation, le skipper né sans main droite veut simplement "changer le regard sur la différence". 

Avec 20 skippers au départ dont 10 s’alignent sur des voiliers équipés de foils, cette 11e édition s’annonce disputée, indécise et passionnante, avec une traversée qui devrait se faire autour de seulement 11 jours pour les plus rapides, le record étant détenu par François Gabart en 2014 : 12 jours, 4 heures, 38 minutes et 55 secondes.

Les 20 concurrents de la catégorie Imoca

Fabrice Amedeo : "Newrest-Art & Fenêtres"
Romain Attanasio : "Pure-Famille Mary"
Alexia Barrier : "4MyPlanet"
Yannick Bestaven : "Maître Coq"
Jérémie Beyou : "Charal"
Arnaud Boissières : "La Mie Câline-Artipôle"
Louis Burton : "Bureau Vallée"
Manuel Cousin : "Groupe Setin"
Samantha Davies : "Initiatives-Cœur"
Yann Eliès : "UCAR-Saint-Michel"
Boris Herrmann : "Malizia II-Yacht Club de Monaco"
Ari Huusela : "Ariel II"
Isabelle Joschke : "Monin"
Stéphane Le Diraison : "Time for Oceans"
Paul Meilhat : "SMA"
Erik Nigon : "Vers un monde sans SIDA"
Vincent Riou : "PRB"
Alan Roura : "La Fabrique"
Damien Seguin : "Groupe APICIL"
Alex Thomson : "Hugo Boss"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Route du Rhum
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795313267
Route du Rhum 2018 : la lutte s'annonce passionnante en catégorie Imoca
Route du Rhum 2018 : la lutte s'annonce passionnante en catégorie Imoca
PRÉSENTATION (3/5) - 20 monocoques Imoca et de nombreux marins de renom sont au départ. Bien difficile de dire qui l’emportera à Pointe-à-Pitre.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/route-du-rhum-2018-la-lutte-s-annonce-passionnante-en-categorie-imoca-7795313267
2018-10-27 10:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mq1_JeKRNZYgznNvJmXVDg/330v220-2/online/image/2018/1024/7795313673_jeremie-beyou-sur-charal.jpg