1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Roland-Garros : vexé par un avertissement, Roger Federer recadre l'arbitre
1 min de lecture

Roland-Garros : vexé par un avertissement, Roger Federer recadre l'arbitre

Après avoir été averti pour avoir été trop lent à se replacer, Roger Federer s'en est pris à l'arbitre de chaise lors de son match contre Marin Cilic sur le court Philippe Chatrier le 3 juin, devant des spectateurs interloqués.

Roger Federer à Roland-Garros le 3 juin 2021
Roger Federer à Roland-Garros le 3 juin 2021
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Cassandre Jeannin

Image rare et surprenante. Jeudi 3 juin, lors de son match contre Marin Cilic au deuxième tour de Roland-Garros, Roger Federer s'est disputé avec l'arbitre de chaise après avoir été averti. Alors qu'il menait un set à zéro face au Croate et qu'il venait de perdre deux balles de "débreak" dans le deuxième set (3-1), le Suisse s'est dirigé vers la corbeille dans laquelle se trouvait sa serviette. C'est à ce moment là qu'il a pris un avertissement et que la discorde a commencé. 

"Tu m'as donné un warning (avertissement, ndlr) pour quoi ?", interroge le 8ème joueur mondial. "Pour dépassement de temps, parce que lui est prêt à servir et que toi tu n'es pas prêt à le relancer (...) Il faut faire un petit peu plus vite", lui répond l'arbitre de chaise Emmanuel Joseph. "Plus vite ? Tu penses que je suis lent ?", s'agace Federer. "Une démarche un petit peu plus rapide, ça aidera", rétorque l'arbitre français. Et le Suisse de répondre : "Tu m’écoutes ou tu parles ? Je t’ai écouté avant, maintenant tu m’écoutes aussi une fois".

C'est après cinq minutes d'échanges tendus et devant des spectateurs étonnés l'encourageant à passer l'éponge que Roger Federer a repris le match. 

Tu pensais ? Tu penses faux. Comme t’as pensé faux juste avant

Roger Federer

Rebelotte au changement de côté, il interpelle à nouveau l’arbitre. Le Suisse assure qu'il n'avait pas vu que son adversaire s'apprêtait à servir, Emmanuel Joseph pensant que c'était évident. "Tu pensais ? Ben tu penses faux. Comme t’as pensé faux juste avant", assène la légende du tennis. "Combien de matches j’ai joués récemment ? Pas beaucoup ! Alors excuse-moi de ne pas connaître tout le règlement."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/