3 min de lecture Tennis

Roland-Garros : qui sont Ostapenko et Halep, les finalistes du simple dames

PORTRAITS - La Lettone de 20 ans, 47e joueuse mondiale, défiera la Roumaine de cinq ans soin aînée, 4e au classement WTA, samedi 10 juin (15h).

La Lettone Jelena Ostapenko s'est qualifiée pour sa première finale en Grand Chelem jeudi 8 juin 2017
La Lettone Jelena Ostapenko s'est qualifiée pour sa première finale en Grand Chelem jeudi 8 juin 2017 Crédit : David Vincent/AP/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Inédite, la finale 2017 du simple dames de Roland-Garros sacrera une joueuse qui n'a encore jamais inscrit son nom au palmarès, ni remporté de tournoi du Grand Chelem. Le jour de ses 20 ans, la Lettone Jelena Ostapenko, 47e mondiale, a poursuivi son incroyable parcours en se débarrassant de la Suissesse Timea Bacsinszky en trois manches (7-6, 3-6, 6-3), jeudi 8 juin lors de la première demi-finale. La Roumaine Simona Halep, tête de série numéro 3 du tournoi l'a rejoint deux heures trente plus tard en écartant la Tchèque Karolina Pliskova (6-4, 3-6, 6-3), à l'issue d'un autre match de haute volée.

Leur face à face sur le court central Philippe-Chatrier samedi 10 juin (15h) sera leur premier sur le circuit professionnel, qu'Ostapenko a découvert en 2015. Née de parents russes à Riga le 8 juin 1997, jour de la victoire du Brésilien Gustavo Kuerten chez les hommes, cette droitière était complètement inconnue du grand public au début de la quinzaine. La joueuse d'1,77 m a successivement écarté l'Américaine Louisa Chirico (127e mondiale), la Péruvienne Monica Puig (41e), l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (42e), l'Australienne Samantha Stosur (24e) et la Danoise Caroline Wozniacki avant son succès sur Bacsinszky (31e).

Entraînée par l'Espagnole Anabel Medina Garrigues, 16e mondiale en simple en 2009 et 3e en double en 2008, Ostapenko apprend à jouer au tennis dès l'âge de cinq ans. Sa mère lui donne ses premiers cours. Ancien footballeur en deuxième division ukrainienne, son père deviendra par la suite son préparateur physique. Le succès ne tarde pas à venir, dans le temple de la balle jaune : Wimbledon chez les juniors, en 2014. L'année suivante, elle dispute ses premiers tournois du Grand Chelem, sur le gazon londonien puis à l'US Open. 16e de finaliste en Australie en janvier dernier, elle parvient à décrocher sa première finale dès sa huitième participation à un majeur, sans avoir remporté le moindre titre en simple dans les autres tournois.

À lire aussi
Rafael Nadal  remporté son 12ème titre à Roland Garros le 10 juin 2019 tennis
Les actualités de 7h30 - Nadal à Roland-Garros : "J''arrive pas à trouver des adjectifs", dit Forget

Halep déjà finaliste en 2014

La Roumaine Simona Halep en juin 2017 à Roland-Garros
La Roumaine Simona Halep en juin 2017 à Roland-Garros Crédit : Petr David Josek/AP/SIPA

Simone Halep, elle, participe cette année à Paris à l'un des quatre plus grands rendez-vous de la saison pour la 28e fois d'une carrière professionnelle entamée en 2008, dans la foulée d'un sacre en junior à Roland-Garros. Sa carrière décolle véritablement en 2013, trois ans après une opération de réduction mammaire qui lui permet de mieux servir et de moins souffrir du dos. La native de Constanta, le 27 septembre 1991, décroche six titres sur le circuit WTA, notamment grâce à une défense hors-pair. En 2014, elle atteint la finale de Roland et s'incline face à la Russe Maria Sharapova (6-4, 6-7, 6-2). Suivront des demies à Wimbledon et l'US Open, un autre quart en Australie.

Solidement installée dans le top 5 mondial ces trois dernières saisons, 2ème en août 2014, victorieuse de 15 titres, cette autre droitière au revers à deux mains d'1,68 m débarque à Paris fin mai avec le statut de candidate à la victoire. L'Américaine Serena Williams est enceinte, la Russe Maria Sharapova pas la bienvenue après sa suspension pour dopage. Mais si les premiers tours sont survolés, le quart de finale face à l'Ukrainienne Elina Svitolina manque de virer au fiasco. Menée 6-3, 5-2, Halep arrache le jeu décisif, sauve une balle de match et s'impose 6-0 dans la 3e manche, en lâchant encore et toujours des cris sur chaque balle. Revenue de nul part, la voilà à un match de la gloire à Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tennis Roland-Garros
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788894210
Roland-Garros : qui sont Ostapenko et Halep, les finalistes du simple dames
Roland-Garros : qui sont Ostapenko et Halep, les finalistes du simple dames
PORTRAITS - La Lettone de 20 ans, 47e joueuse mondiale, défiera la Roumaine de cinq ans soin aînée, 4e au classement WTA, samedi 10 juin (15h).
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/roland-garros-qui-sont-ostapenko-et-halep-les-finalistes-du-simple-dames-7788894210
2017-06-08 20:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8oqCuJ0YldHl-hV4agpzEA/330v220-2/online/image/2017/0608/7788894282_lza-letonne-jelena-ostapenko-s-est-quyalifiee-pour-sa-premiere-finale-en-grand-chelem-jeudi-8-juin-2017.jpg