2 min de lecture Abus sexuel

Morgan Ciprès : de quoi est accusé le patineur français ?

ÉCLAIRAGE - Morgan Ciprès, patineur français, fait l'objet d'un mandat d'arrêt en Floride a annoncé la presse américaine mardi 8 décembre. Il est accusé de faits de violences sexuelles sur une adolescente.

Le patineur Morgan Ciprès aux championnats d'Europe de Minsk en 2019.
Le patineur Morgan Ciprès aux championnats d'Europe de Minsk en 2019. Crédit : Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Marie Zafimehy
et AFP

Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt en Floride. Morgan Ciprès, champion d'Europe de patinage artistique avec sa partenaire Vanessa James est accusé de violences sexuelles sur mineur dans l'Etat américain où ils étaient tous deux partis s'entraîner en vue des Jeux Olympiques 2022. Une affaire révélée par le magazine USA Today il y a tout juste un an.

Les faits reprochés au patineur français remontent à 2017. À cette date, le patineur est accusé d'avoir envoyé deux photos de son pénis via Instagram à une jeune patineuse de 13 ans qui s'entraînait dans le même centre que lui, rapporte USA Today mardi 8 décembre. "Aucun enfant ne devrait vivre des choses pareil", a commenté Andrea Lewis, l'avocate de la victime auprès du magazine. 

Lorsque le magazine USA Today avait révélé les faits, en décembre 2019, Morgan Ciprès n'avait pas voulu commenter. "Je ne peux pas vous parler de tout ça, répondait-il au média américain. Je n'ai rien n'à dire sur ces allégations. Je n'ai rien, rien, rien n'a dire sur rien, je suis désolé, je ne peux pas vous parler". À la suite des dernières révélations, USA Today informe que l'athlète n'a pas donné suite à ses sollicitations.

Le patinage secoué par les violences sexuelles

Précisément, Morgan Ciprès est aujourd'hui mis en cause pour "transmission de matériel préjudiciable à un mineur par des moyens électroniques", un délit passible d'une peine allant jusqu'à cinq ans d'emprisonnement, selon les textes en vigueur dans l'État de Floride. Le délai de prescription est de trois ans, selon les mêmes textes. Or les faits présumés remonteraient à décembre 2017, soit il y a environ trois ans. 

À lire aussi
Nathalie Péchalat
Patinage artistique : "Le doute est un ami", confie Nathalie Péchalat sur RTL

La Fédération Française des Sports de glace (FFSG), récemment secouée par des scandales de violences sexuelles avait rapidement été avisée de ces faits. En février, son président Didier Gailhaguet, qui a depuis démissionné après avoir été accusé d'avoir couvert des faits similaires pendant son mandat, a admis que Morgan Ciprès avait fait "quelque chose de stupide", rapporte encore USA Today

En juillet, la commission disciplinaire de la FFSG qui avait été saisie du dossier avait relaxé le patineur. Quelques mois après, en septembre, le patineur et sa partenaire Vanessa James, tous deux sacrés champions d'Europe en couple en 2019, ont annoncé leur retraite d'athlètes. Contacté par l'AFP au moment de l'annonce de sa retraite sportive, Morgan Ciprès n'avait pas souhaité indiquer si celle-ci était liée aux accusations qui le visaient. 

Les entraîneurs mis en cause

Parallèlement, les entraîneurs des deux athlètes, John Zimmermann et Sylvia Fontana, font l'objet d'une investigation par l'organisation américaine Safe Sport qui lutte contre les violences sexuelles dans le sport. Ils sont accusés d'avoir fait pression sur l'adolescente pour qu'elle garde le silence. Selon USA Today, tous deux ont assuré que "personne ne la croirait" si elle parlait et qu'elle serait "couverte de honte", surtout en France. "Les hommes ont des besoins", auraient-ils justifié. Les deux entraîneurs nient les accusations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Abus sexuel Harcèlement Violences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants