1 min de lecture Nathalie Péchalat

Patinage artistique : "Le doute est un ami", confie Nathalie Péchalat sur RTL

INVITÉE RTL - Nathalie Péchalat, ancienne double championne d’Europe de danse sur glace, explique comment elle est parvenue à transformer le doute en force au lieu de le subir.

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
Patinage artistique : "Le doute est un ami", confie Nathalie Péchalat sur RTL Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Camille Guesdon

Nathalie Péchalat, présidente de la fédération française des sports de glace, présente son ouvrage Les Bénéfices du doute. Dans plus de 170 pages, l’ancienne championne de patinage artistique revient sur l’importance du doute dans sa carrière de sportive de haut niveau. 

Durant toute sa carrière de championne, le doute a été un partenaire mais aussi un adversaire, qui est devenu, au fil du temps, un complice. "Pour moi, le champion de haut niveau est forcément traversé par toutes sortes de doutes. Et ça peut aller de l’anxiété aux incertitudes ponctuelles et au trac juste avant les compétitions", explique Nathalie Péchalat au micro de RTL.

"Au début il est vu comme un faiblesse, mais on réalise petit à petit qu’il peut être moteur de succès", confie l’ancienne championne. Selon elle, le doute permet des remises en question et "d’en faire une véritable force". Au début de sa carrière, le doute était subi, "un vrai nuisible". En l’apprivoisant, le doute "devient un allié" et Nathalie Péchalat assure qu’aujourd’hui "le doute est un ami" dans tous les aspects de sa vie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nathalie Péchalat Patinage Livres
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants