3 min de lecture JO Rio 2016

JO Rio 2016 : Yoka, Mayer, Lemaitre, les 3 médaillés français à suivre après les Jeux

La France a récolté 42 médailles lors des JO de Rio. Certains de ces champions devraient encore faire parler d'eux.

Kevin Mayer, Christophe Lemaitre et Tony Yoka
Kevin Mayer, Christophe Lemaitre et Tony Yoka Crédit : RTLnet
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

La cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Rio a mis fin à 15 jours de compétition entre les meilleurs sportifs mondiaux, au cours desquels la délégation française a battu son record d'après-guerre de médailles avec 42 breloques. Si Teddy Riner a montré qu'il était le sportif français le plus dominant, les handballeurs ou encore Renaud Lavillenie ne sont pas passés loin de rééditer leurs exploits de Londres, en 2012. Mais par ailleurs, et comme pour chaque édition des JO, ce sont les nouveaux champions qui retiennent l'attention. Si certains ne sont mis sur le devant de la scène qu'à chaque olympiade, d'autres vont sans doute briller durant les 4 prochaines années et, peut-être, marquer l'histoire du sport français.

À Rio, la France a pu découvrir ceux qui pourraient bien devenir les nouvelles stars des sports olympiques, et qui espèrent profiter de la médiatisation comme tremplin. Ainsi, comment ne pas retenir le nom de Tony Yoka, champion olympique des plus de 91 kg en boxe ? Tout le monde se souviendra également des larmes de Christophe Lemaitre, enfin au rendez-vous, et du physique du forçat décathlonien Kevin Mayer. Tous les trois risquent bien de devenir des champions récurrents.

Tony Yoka, l'espoir de toute une discipline

Il était le leader de la "Team solide" au JO, il était le super-favori des super-lourds à Rio et a assumé la pression, à seulement 24 ans. Champion du monde amateur en titre, doué d'une technique hors du commun, il est promis à une énorme carrière dans le monde professionnel et dans la catégorie la plus prestigieuse. Chez les poids lourds, certains le voient comme la relève d'un monde orphelin des grands champions tels que Mike Tyson, Lennox Lewis ou encore la légende Mohammed Ali. D'ailleurs, son physique physique plutôt longiligne et son dynamisme sur les appuis amènent des comparaisons avec le roi Ali. 

À lire aussi
La candidature de Rio 2016 a été retenue le 2 octobre 2009 Jeux Olympiques
JO Rio 2016 : les soupçons de corruption se précisent

Si Tony Yoka doit encore s'étoffer physiquement et travailler, ses ambitions sont illimités. En octobre 2015, après son sacre mondial en amateur, les frères Klitschko se sont empressés de nouer contact avec le Français. Les deux anciens champions du monde semblaient intéressés par le potentiel sportif mais aussi médiatique de Yoka. À l'aise devant les médias, "belle gueule" et sur le point d'épouser Estelle Mosesly, autre championne olympique de boxe, il cumule les qualités pour devenir une grande star du sport français. 

Kevin Mayer, un champion au physique de dieu grec

Dès la fin des dix épreuves qui composent le décathlon, la France a découvert un champion lors des Jeux olympiques de RioMédaillé d'argent de l'épreuve, Kevin Mayer a fait une entrée fracassante sur la scène médiatique et n'a pas manqué surtout de marquer les esprits en dévoilant un corps d'athlète parfait. Twitter s'est affolé à l'image de l'émoi que crée un Camille Lacourt, et qui permet de faire le plein d'annonceurs et de sponsors dans des sports qui ne bénéficient pas de grosses expositions médiatique. 

Mais attention, Kevin Mayer n'est pas qu'un décathlonien au physique avantageux, c'est aussi l'un des grands espoirs de la discipline dans le monde. En signant 8.834 points lors des JO, Mayer a battu le record de France, établissant la 6e meilleure performance de tous les temps. Il s'est aussi positionné comme un possible candidat à la barre mythique des 9.000 points, que seuls deux athlètes ont réussi à franchir. À 24 ans, l'avenir lui appartient. 

Christophe Lemaitre enfin consacré

Ce n'est certes qu'une médaille de de bronze mais elle est intervenue plus de 50 ans après le dernier podium olympique en sprint masculin pour la FranceChristophe Lemaitre a connu une libération sur le 200 m à Rio. La consécration pour un talent dont on attendait l'éclosion, sans jamais voir le potentiel du jeune homme s'accomplir complètement. Entre blessures et absence de résultats lors des grands rendez-vous, le premier "homme blanc" à courir le 100 m sous les 10 secondes semblait devoir décevoir. 

Mais le plus dur est désormais fait. En marquant l'histoire, Lemaitre s'est sans doute enlevé une énorme pression et peut désormais se lâcher. S'il court en dessous des 20 secondes sur 200 m, il doit gagner en régularité pour devenir un habitué des podium mondiaux et pas seulement européens, dans des disciplines où tout se joue aux millièmes de secondes. Mais Christophe Lemaitre a débloqué son talent et a semblé libéré. À 26 ans, il peut espérer viser une médaille aux mondiaux de 2017 à Londres. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO Rio 2016 Christophe Lemaitre Athlétisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784543730
JO Rio 2016 : Yoka, Mayer, Lemaitre, les 3 médaillés français à suivre après les Jeux
JO Rio 2016 : Yoka, Mayer, Lemaitre, les 3 médaillés français à suivre après les Jeux
La France a récolté 42 médailles lors des JO de Rio. Certains de ces champions devraient encore faire parler d'eux.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/jo-rio-2016-yoka-mayer-lemaitre-les-3-medailles-francais-a-suivre-apres-les-jeux-7784543730
2016-08-23 10:02:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OayABkjFeM2Mubn1K7pkzg/330v220-2/online/image/2016/0822/7784545195_kevin-mayer-christophe-lemaitre-et-tony-yoka.jpg