1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. JO : 150.000 préservatifs pour les athlètes, mais distanciations sociales requises !
1 min de lecture

JO : 150.000 préservatifs pour les athlètes, mais distanciations sociales requises !

Les organisateurs des Jeux Olympiques vont distribuer 150.000 préservatifs aux athlètes, mais leur utilisation ne sera pas possible avant la fin des JO, pour respecter la distanciation sociale.

Un an après son report, les JO sont une nouvelle fois perturbés par l'épidémie de coronavirus
Un an après son report, les JO sont une nouvelle fois perturbés par l'épidémie de coronavirus
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Romain Giraud

Près d'un mois avant le début des jeux olympiques de Tokyo, les organisateurs ont décidé  de distribuer environ 150.000 préservatifs aux athlètes. Ils sont cependant priés de les utiliser "chez eux" plutôt que dans le village olympique où les règles de distanciation sociale et les mesures contre la Covid-19 sont les priorités absolues.

Sollicitée par Reuters, la direction des Jeux estime que "la distribution de préservatifs n'est pas destinée à être utilisée au village des athlètes, mais pour que ces derniers les ramènent dans leur pays d'origine à des fins de sensibilisation aux problèmes du VIH et du sida."

Depuis 1988, les organisateurs des Jeux olympiques ont en effet pour habitude de distribuer un grand nombre de préservatifs à des fins de sensibilisation et l'opération a tout de même été maintenue malgré le contexte sanitaire. 

Des règles sanitaires très strictes sur place

Comme annoncé depuis plusieurs mois, les spectateurs étrangers n'ont pas l'autorisation de se rendre au Japon pour supporter leurs athlètes. Plus encore, les autorités ont même demandé à ceux qui assistent à l'événement de manifester leur soutien ou leur joie en applaudissant plutôt qu'en chantant, afin de réduire le risque de propagation du virus

À lire aussi

Bien qu'ils aient été autorisés en amont à se restaurer ensemble, les athlètes, eux, devront finalement dîner seuls et nettoyer leur table après avoir mangé par mesure de précaution, a justifié Nobuhiko Okabe, l'un des spécialistes des maladies infectieuses et conseiller des organisateurs de Tokyo 2020 lors d'une conférence de presse ce vendredi 11 juin : "Sans les mesures appropriées en place, il ne faudra qu'une personne pour introduire le virus et le propager, en particulier dans des endroits comme le village des athlètes"

"Nous devons faire ce que nous pouvons pour éviter qu'une nouvelle vague ne se repende, et nous comptons sur la coopération de tous les athlètes et délégations pour que cela fonctionne", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/