4 min de lecture Japon

JO de Tokyo 2021 : un événement qui va faire du bien pour 72% des Français

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Winamax porte dimanche 11 avril sur les Jeux de la XXXIIe olympiade, qui doivent se tenir du 23 juillet au 8 août après avoir été reporté d'un an.

Une Japonaise devant les anneaux olympiques à Tokyo le 19 décembre 2020
Une Japonaise devant les anneaux olympiques à Tokyo le 19 décembre 2020 Crédit : Philip FONG / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Les Jeux Olympiques d'été de Tokyo, reportés de 2020 à 2021 (vendredi 23 juillet-dimanche 8 août) seront un événement "qui va faire du bien dans la période actuelle", estiment 72% des Français. Rassembleurs (77%) et véhiculant des valeurs positives (73%), les JO sont aussi jugés spectaculaires (67%) et passionnants (63%).

8 Français sur 10 sont favorables à ce que soit désigné un couple mixte de porte-drapeaux (79%). Parmi les porte-drapeaux possibles, leurs préférences sont très partagées entre Charlotte Bonnet, Mélina Robert-Michon et Clarisse Agbégnénou chez les femmes, Renaud Lavillenie, Teddy Riner, Florent Manaudou et Kevin Mayer chez les hommes. Quant à l'absence du public étranger sur les sites sportifs de la capitale japonaise, elle est comprise par 59% des sondés. 

Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Winamax. L'enquête a été réalisée selon la méthode des quotas sur internet les mercredi 7 et jeudi 8 avril 2021 auprès d'un échantillon de 1.004 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 619 amateurs de sport. Découvrez le détail de cette étude en quatre points majeurs.

1. Un événement "qui va faire du bien"

Si la situation sanitaire ne se dégrade pas brusquement au Japon, les JO de Tokyo s'ouvriront le vendredi 23 juillet 2021. Leur arrivée est accueillie très positivement par les Français après plus d’un an de restrictions sanitaires : pour 72% d’entre eux, cet événement sportif "va faire du bien dans la période actuelle". 

À lire aussi
sondage
PSG : pour 57% des Français, pas de sacre en Ligue des champions dans les 3 ans

La satisfaction à l’égard de l’arrivée prochaine des JO d’été est logiquement plus élevée que la moyenne chez les amateurs de sport (79%) mais aussi dans deux catégories d’âge particulièrement touchées par la crise sanitaire, les 18-24 ans (74%) et les 65 ans et plus (76%).

JO de Tokyo 2021 : Un événement "qui va faire du bien"
JO de Tokyo 2021 : Un événement "qui va faire du bien" Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax

Pour 77% des Français et 82% des amateurs de sport, il s’agit d’un événement sportif rassembleur et pour 73% il véhicule des valeurs positives. Ce rendez-vous régulier des Français avec une multitude d’épreuves (plus de 300 au programme de cet été) est aussi l’occasion de mettre en valeur des disciplines peu connues pour 73% d’entre eux. L’engouement national pour les JO d’été se retrouve également dans l’intérêt exprimé pour cet événement sportif jugé spectaculaire par 67% des Français et 74% des amateurs de sport, ainsi que passionnant par 63% des Français et 76% des amateurs de sport.

Au sortir d’une année marquée par des évènements reportés ou se tenant à huis clos, les JO de Tokyo devront également permettre de redonner de la "saveur" aux manifestations sportives. Dans le contexte actuel morose, notons que l’image des JO se dégrade légèrement en comparaison au passé : 80% des Français jugeaient en 2015 que les JO d’été étaient un évènement sportif spectaculaire contre 67% aujourd’hui et 73% trouvaient cet événement passionnant contre 63% aujourd’hui.

2. Grand oui pour un couple mixte de porte-drapeaux

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé en mars que les nations le souhaitant seraient autorisées à ce que deux athlètes portent ensemble le drapeau de leur délégation lors de la cérémonie d’ouverture des JO. Dans notre sondage, les Français se montrent très
intéressés par cette possibilité ; 79% s'y déclarent favorables, tout comme 81% des amateurs de sport.

Soulignons que cette mesure permettra à cette compétition multisports mondiale de faire un nouveau pas vers la parité alors que les JO de Paris 2024 seront les premiers à compter autant d'hommes que de femmes parmi les engagés.

JO de Tokyo 2021 : grand oui pour un couple mixte de porte-drapeaux
JO de Tokyo 2021 : grand oui pour un couple mixte de porte-drapeaux Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax

3. Coude à coude chez les femmes et chez les hommes

Actuellement, aucun athlète ne se dégage nettement des préférences des Français pour porter le drapeau de la délégation bleu-blanc-rouge parmi les candidats déclarés ou pressentis. Chez les femmes, la nageuse Charlotte Bonnet arrive en première position des souhaits des Français (21%) juste devant l’athlète Mélina Robert-Michon (20%). 

La lanceuse de disques devance en revanche très légèrement la nageuse chez les amateurs de sport (22% contre 20%) au sein desquels la judoka Clarisse Agbégnénou s’intercale en 2e position (21%, 18% pour le grand public). La pentathlète Élodie Clouvel arrive en quatrième position, devant la véliplanchiste Charline Picon.

Porte-drapeau féminin : Charlotte Bonnet pour les Français, Mélina Robert-Michon pour les amateurs de sport
Porte-drapeau féminin : Charlotte Bonnet pour les Français, Mélina Robert-Michon pour les amateurs de sport Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax

Chez les hommes, les opinions sont également partagées. Les Français placent légèrement en tête le perchiste Renaud Lavillenie (25%) devant le nageur Florent Manaudou (23%) et le judoka Teddy Riner (22%) pour ce qui constituerait sa deuxième désignation après 2016.

Mais le classement des amateurs de sport donne ici aussi une autre hiérarchie : Renaud Lavillenie (24%) est à égalité avec le décathlonien Kevin Mayer (24%), devant Teddy Riner (21%) et Florent Manaudou (19%). Le handballeur Nikola Karabatic complète cette liste.

Porte-drapeau masculin : Lavillenie en tête dans les deux tableaux
Porte-drapeau masculin : Lavillenie en tête dans les deux tableaux Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax

4. Absence du public étranger : la compréhension domine

Pour la première fois de l'histoire, y compris lorsque la grippe espagnole frappait à Anvers en 1920, les Jeux Olympiques d’été se dérouleront sans spectateurs venant de l'étranger. Leur comité d'organisation a fait le choix d’interdire l’accès aux épreuves aux visiteurs internationaux en raison de la pandémie, autorisant seulement l’accès des athlètes et de leurs staffs ainsi que des médias et personnels du CIO.

Alors que près d'un million de visiteurs extérieurs détenaient déjà des billets, Mikiko Kotani, directrice des sports des JO de Tokyo a reconnu que cette situation entraînera "une perte en termes d’harmonie et de diversité", tout en indiquant que "les Japonais sont très attachés au fair-play et à l'hospitalité et nous encouragerons tous les athlètes de façon égale".

Dans ce contexte, les Français se montrent favorables à cette décision fondée sur des impératifs sanitaires. 59% d’entre eux comprennent qu’il était impossible d’organiser ces Jeux Olympiques avec des spectateurs venus du monde entier contre 40% considérant que cela gâche l’esprit de fête et d’universalité des Jeux Olympiques.

Absence du public étranger : la compréhension domine
Absence du public étranger : la compréhension domine Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon Tokyo JO 2020
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants