1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Jeux Olympiques 2021 : Manaudou en argent, le fleuret en finale... Le film de la nuit à Tokyo
3 min de lecture

Jeux Olympiques 2021 : Manaudou en argent, le fleuret en finale... Le film de la nuit à Tokyo

COMPTE-RENDU - La France a remporté sa 20e médaille, en argent, grâce à Florent Manaudou sur 50 m nage libre, dimanche 1er août. Une 21e est assurée avec la présence en finale des fleurettistes.

Florent Manaudou avec sa médaille d'argent à Tokyo le 1er août 2021
Florent Manaudou avec sa médaille d'argent à Tokyo le 1er août 2021
Crédit : Odd ANDERSEN / AFP
Gregory Fortune & AFP

Le pari, forcément incertain, est réussi, peut-être même au-delà des attentes. Florent Manaudou a décroché la médaille d'argent sur 50 m libre derrière le boss des bassins Caeleb Dressel, dimanche 1er août. Champion olympique en 2012 à Londres, vice-champion olympique en 2016 à Rio, le nageur a encore répondu présent à l'âge de 30 ans. 

Manaudou apporte à l'équipe de France de natation, jusque-là bredouille, une belle médaille. Tous sports confondus, c'est la 20e pour la délégation bleu-blanc-rouge à Tokyo. Arrivé à Tokyo sans grandes certitudes, il a bouclé sa finale en 21 secondes 55, loin derrière l'Américain Dressel (21"07) certes mais juste devant le Brésilien Bruno Fratus (21"57). 

Après Rio, pendant deux ans et demi, il avait délaissé les bassins de natation pour tenter sa chance en handball, sa passion de jeunesse, avant de replonger en 2019. "J'ai arrêté, je suis revenu, je pense qu'il y a 95% des gens qui ne croyaient pas en moi, ça m'a boosté aussi. J'aime bien ça, moi", a commenté le désormais triple médaillé olympique de l'aller simple, devenu seulement le troisième nageur de l'histoire à réaliser cette performance, après Alexander Popov et Gary Hall.

21e médaille assurée avec les fleurettistes

Première médaille de la journée, donc, pour Florent Manaudou. Une deuxième tombera a minima dur les coups de 13h45, à l'issue de la finale du fleuret par équipe messieurs. Enzo Lefort, Maxime Pauty, Julien Mertine (Erwann Le Pechoux remplaçant) seront opposés à partir de 12h50 à la Russie concourant sous pavillon neutre après leurs succès en quart contre l'Egypte et en demie face au Japon. Il y a de l'or ou de l'argent au bout.

Mourad Aliev crie à "l'injustice"

À lire aussi

En boxe, Mourad Aliev, seul Français encore en lice, a été éliminé sur disqualification chez les +91 kg, dimanche. "C'est injuste, tout le monde a vu que j'ai gagné", a-t-il protesté en vain, encore sur le ring, alors que l'arbitre venait de lui signifier sa disqualification pour un coup de tête porté à son adversaire le Britannique Frazer Clarke. Quelques heures plus tard, il ne décolérait toujours pas.

Anthony Jeanjean 6e du BMX freestyle

Autre déception dans le camp français, celle d'Anthony Jeanjean : pour l'entrée du BMX freestyle aux Jeux olympiques, il n'a pu prendre que la 6e place, trahi par "une erreur technique" qui l'a fait chuter dans son deuxième run. Le premier champion olympique de l'histoire est l'Australien Logan Martin, devant le Vénézuélien Daniel Dhers et le Britannique Declan Brooks.

Idem pour Jean-Baptiste Bernaz en voile

En voile, Jean-Baptiste Bernaz, a terminé 6e en Laser. Le Varois, qui visait une médaille pour ses 4e Jeux après une 5e place en 2016 à Rio, avait parfaitement entamé sa semaine en remportant la première régate dimanche dernier, avant d'enchaîner des résultats en dents de scie. Il termine finalement à 7 points de la 3e place. L'Australien Matt Wearn, assuré du titre avant même l'ultime manche, devance le Croate Tonci Stipanovic et le Norvégien Hermann Tomasgaard.  

Alexandra Tavernier en finale du lancer du marteau

En athlétisme, en ce jour de finale du 100 m messieurs, Alexandra Tavernier s'est qualifiée pour la finale du lancer du marteau. Sous une chaleur de plomb (31°, 93% d'humidité) malgré un concours débuté à 9h10 du matin, la vice-championne d'Europe a eu la bonne idée de ne pas s'éterniser dans le stade olympique et a validé son ticket pour la finale de mardi à sa deuxième tentative avec un jet à 73,51 m, la qualification étant fixée à 73,50 m. 

Les volleyeurs en quarts

Héroïques face au Brésil, les Bleus ont offert au volley français le premier quart de son histoire olympique, une qualification acquise en arrachant deux sets au Brésil, le champion de Rio, vainqueur 3-2 (25-22, 37-39, 25-17, 21-25, 20-18). Les Bleus, qui ont eu quatre balles de match entre les mains, auraient même pu l'emporter et se donner la chance d'éviter la Pologne comme prochain adversaire, mais le plus important est sauvé. 

Le rêve de médaille olympique de la bande d'Earvin Ngapeth, survolté dimanche (29 points), vit toujours, même s'il va se heurter mardi 3 août aux doubles champions du monde polonais, favoris pour le titre olympique. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/