1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Giro 2022 : 3 bonnes raisons de regarder le Tour d'Italie cette année
2 min de lecture

Giro 2022 : 3 bonnes raisons de regarder le Tour d'Italie cette année

Pour cette 105e édition du Tour d'Italie, le spectacle promet d'être au rendez-vous et les Français pourraient bien en faire partie.

Romain Bardet (en tête de file) lors du Tour d'Italie 2021
Romain Bardet (en tête de file) lors du Tour d'Italie 2021
Crédit : LUCA BETTINI / POOL / AFP
William Vuillez

Deux mois avant le Tour de France, les coureurs vont s'élancer sur les routes d'Italie en ce mois de mai, pour le Giro 2022, la 105e édition du Tour d'Italie. C'est ce vendredi 6 mai qu'est donné le départ en Hongrie, pour les 3 premières étapes, avant de rejoindre la Sicile. 

Moins populaire que la Grande Boucle, le Giro fait partie des trois grands tours de la saison cycliste et cette 105e édition s'annonce très alléchante. En effet, depuis quelques années, certains gros leaders ont fait le choix de prioriser le Tour d'Italie et de faire l'impasse sur le Tour de France, donnant lieu à des éditions très disputées avec de beaux règlements de compte en montagne. 
Cette année encore, la startlist de ce Giro 2022 promet de belles batailles pour le général. Quelques bons Français seront également de la partie, de quoi laisser présager des victoires d'étapes. 

De belles têtes d'affiche

L'an passé, Egan Bernal s'était imposé en patron et cette année encore, c'est un coureur de l'équipe INEOS Grenadiers qui semble être un candidat sérieux au maillot rose. L'Équatorien, vainqueur en 2019, aura face à lui quelques solides concurrents : Wilco Keldermann (Bora - hansgrohe), Mikel Landa (Bahrain - Victorious), Tom Dumoulin (Jumbo-Visma), Simon Yates (Team BikeExchange - Jayco) ou encore Miguel Angel Lopez (Astana Qazaqstan Team). Hors général, on suivra de près le puncheur Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) qui pourrait bien aller chercher quelques victoires d'étapes pour son premier Giro.

Des Français pour le général

Et les Français dans tout ça ? Eh bien cette année, il pourrait bien y avoir un voire deux Français dans le top 10 et plus si affinités. Romain Bardet emmènera en leader son équipe (Team DSM), lui qui a fini 7e l'an dernier pour sa première participation. On suivra aussi Guillaume Martin (Cofidis), 8e du Tour de France l'an dernier, qui disputera son premier Giro et qui, sur des pourcentages de montagne moins importants, peut rivaliser avec les meilleurs. 

Des chances de victoires d'étapes

À écouter aussi

Mis de côté le général, les Français ont toutes les cartes en main pour briller sur cette 105e édition, avec de belles opportunités de victoires d'étapes. Il y aura notamment des cartouches au sprint pour Arnaud Démare, leader de la formation Groupama - FDJ. Comme il y a deux ans où il s'était imposé 4 fois sur la ligne d'arrivée, il visera le maillot cyclamen de meilleur sprinteur. Quelques baroudeurs pourront aussi tirer leur épingle du jeu, comme Nans Peters (AG2R Citroën Team) ou Anthony Pérez (Cofidis).

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.