2 min de lecture Formule 1

DIAPORAMA - Formule 1 : dans l’antre de Renault à Barcelone

REPORTAGE - En essais à Barcelone, l’écurie Française de Formule 1 nous a ouvert ses portes.

Le Motor home dans le paddock à Barcelone Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
9 >
Le Motor home dans le paddock à Barcelone Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
Nico Hülkenberg, le pilote de Renault, lors de notre rencontre dans le Motor home Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
Laura, une hôtesse, nous emmène dans le stand Renault où les photos sont interdites Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
Les mécanos en pit lane attendent l'entrée au stand de Daniel Riccardo, le pilote Renault Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
Les VIP assistent en pit lane au changement de pneus de Daniel Riccardo Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
Une fois la voiture au stand des panneaux occultant sont déployés pour éviter l'espionnage Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
Alain Prost était très présent à Barcelone, mercredi 27 février Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
Daniel Riccardo, le pilote Renault, répond aux questions de la presse Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
L'entrée du stand Renault avec les micro casques destinés aux techniciens Crédits : RTL / Frédéric Veille | Date : 28/02/2019
1/1
fred veille
Frédéric Veille édité par Joanna Wadel

Du motor-home réceptif où les sponsors et VIP sont invités, jusqu’au stand de bord de piste, de l’espace de réunion où l’on croise Alain Prost, en passant par la salle de repos des pilotes, l’écurie Française a ouvert ses portes le temps d’une journée, lors des essais hivernaux qui se déroulent sur le circuit Catalunya de Barcelone. 

C’est donc sous le soleil catalan et au son des moteurs survitaminés qu’il nous a été possible de mieux comprendre comment travaille la soixantaine de membres de Renault F1 Team présents sur place. Parmi eux les ingénieurs, et bien évidement les deux pilotes de la saison 2019 que sont l’Allemand Nico Hülkenberg et l’Australien Daniel Ricciardo, transfuge de Red Bull. 

"L’intégration au sein de ma nouvelle équipe s’est très bien faite, tout le monde est petit soin avec moi. Il ne me reste plus qu’à parler le Français. Objectif dix nouveaux mots par semaine", explique avec toujours ce même sourire l’Australien, à peine descendu de sa monoplace après une matinée de piste.

Plus tôt, c’est Niko Hülkerberg qui s’était présenté à nous, expliquant que depuis son arrivée en 2017 chez Renault "un travail énorme a été fait. Nous sommes plus matures, plus professionnels. Le podium n’est plus très loin". 

L'évolution de la Renault RS19, un secret bien gardé

À lire aussi
Lewis Hamilton (Ferrari) formule 1
Lewis Hamilton termine la saison en beauté

À l’heure de la pause déjeuner, le service bat son plein dans le réceptif. Carpaccio de veau, Tortelinis au parmesan, tiramisu, le repas est vite avalé car la visite des stands est programmée. 

Pour se faire, une hôtesse nous escorte et nous explique le fonctionnement du garage. Mais Laura prévient "il est strictement interdit de prendre des photos". Une raison à cela, le travail de l’équipe technique qui s’affaire autour de la RS19 est top secret et les évolutions des pièces mécaniques et autre éléments de carbone posés sur les établis ne doivent pas être dévoilés.

Dans cette ambiance jaune et noire, chacun est à sa place. Les ingénieurs derrière leurs écrans où courbes et chiffres s’affichent, les techniciens au chevet du bolide, les pneus sous couvertures chauffantes. Tout est propre, brillant et il n’y a pas un bruit. Seul celui du moteur qui redémarre vient rompre la quiétude du lieu. Pour le reste, tout le monde communique par radio casque.

L'objectif reste de "se rapprocher des premiers"

"C’est une semaine de tests très positifs où nous améliorons sans cesse la voiture et son comportement en course", explique Cyril Abitbol, le patron de l’écurie. Si ici à Barcelone, une poignée de techniciens est présente, ce sont 1200 personnes qui travaillent pour Renault F1 Team, dont 750 à l’usine d’Estone près d’Oxford en Angleterre. 

"Notre objectif est toujours le même" poursuit Alain Prost, ambassadeur Renault F1. "Chaque année nous progressons. Il ne s’agit pas de donner des objectifs irréalisables. Pour l’instant on travaille avec humilité et on est là où on doit être, c’est-à-dire se rapprocher des premiers", conclut-il. 

Reste que chez Renault on espère vite revenir sur le devant de la scène puisque la dernière victoire de l’écurie Française remonte à octobre 2008 au Japon avec Fernando Alonso. Les nombreux supporters et invités de la marque présents à Barcelone le souhaitent tous.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Courses Alain Prost
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants