1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. 24 Heures du Mans : Lilou Wadoux toujours un peu plus dans l'histoire
2 min de lecture

24 Heures du Mans : Lilou Wadoux toujours un peu plus dans l'histoire

PORTRAIT - En six ans, la jeune pilote picarde est passée du karting aux 24 Heures du Mans, où elle va devenir la plus jeune Française à disputer la mythique course d’endurance.

Lilou Wadoux en juin 2022
Lilou Wadoux en juin 2022
Crédit : Richard Mille Racing Team
Frédéric Veille - édité par Gregory Fortune

Dans le paddock des 24 Heures du Mans, Lilou Wadoux tente de se faire discrète, de rester concentrée. Mais son ascension fulgurante dans le monde du sport automobile fait que tous les regards sont portés sur elle à l’occasion de cette 90e édition des 24 Heures du Mans, qui débutera samedi 11 juin à 16h.

La jeune Amiénoise, qui vient d'avoir 21 ans le 10 avril, n’a débuté le karting qu’à l’âge de 14 ans, pour s’amuser. Très vite repérée par Peugeot, elle franchit le cap l’année suivante, passe deux saisons en Peugeot 208 Racing Cup avant de poursuivre dans le championnat européen des voitures de tourisme en Peugeot 308. En 2020, elle intègre le championnat Alpine Elf Europa Cup.


C’est là que sa carrière prend son envol. En deux saisons, elle gagne des courses, obtient huit podiums et termine à la 3e place du championnat. L’écurie Richard Mille Racing Team, qui œuvre beaucoup pour les femmes dans le sport automobile, lui offre alors la possibilité, fin 2021, de participer aux rookies tests de Bahreïn sur un prototype LMP2.

J’espère que c’est juste une étape

Lilou Wadoux

C’est au volant de ce même prototype qu’elle va s’élancer pour la première fois sur les 24 Heures du Mans, volant qu’elle partage avec Sébastien Ogier et Charles Milesi. "C’est incroyable, s'exclame Lilou Wadoux. Je suis super contente d’être ici, mais je fais très attention de rester concentrée car il y a une course à disputer. Et quelle course. C’est vraiment une ambiance particulière de rouler sur ce circuit, devant autant de monde. Et quand tu es dans les Hunaudières à plus de 300 km/h, c’est juste magique".

Après avoir participé aux deux premières manches du championnat du monde d’endurance à Sebring et à Spa, Lilou Wadoux va donc s’élancer à l’assaut du circuit de la sarthe. "J’espère que c’est juste une étape. Je veux continuer à me construire pour progresser et dire que les filles ont toute leur place dans le sport auto. On est de plus en plus de filles à rouler, à faire des podiums. Et de toute façon, une fois qu’on met notre casque, on est un pilote comme un autre".

Odette Siko 4e en 1932

Aux 24 Heures du Mans, femmes et hommes sont sur un pied d’égalité. Depuis 1923, 63 femmes ont pris le départ de la course. Le meilleur classement d’une pilote féminine appartient à Odette Siko, 4e en 1932. Cette année, elles seront six au départ :  Lilou Wadoux, Sophia Floersch, Rahel Frey, Michelle Gatling, Sarah Bovy et Katherine Legge.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire