9 min de lecture Divertissement

Emmaüs en danger : comment aider l'association

Privée du travail des compagnons pendant de longues semaines, l'association créée par l'Abbé Pierre est en grande difficulté.

Micro générique Switch 245x300 À la Bonne Heure ! Stéphane Bern iTunes RSS
>
Emmanuel Ravanas: les 4 moyens d'aider Emmaüs Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
David Buron

C'est une première dans l'histoire de l'association créée par l'Abbé Pierre en 1949: depuis quelque jours Emmaüs a lancé une grande campagne d'appel aux dons. Une campagne d'ampleur nationale et dont les spots sont diffusés sur RTL. Jusqu'à maintenant l'association avait toujours "vécu" du travail de récupération et de transformation effectué par les compagnons, mais la crise liée au Covid-19 a tout changé.

L'épidémie et le confinement ont entraîné l'interruption, pendant plusieurs semaines, de tout le travail des salles de vente, des ateliers de recyclages, de l'espace de dons, des collectes... et Emmaüs, qui ne bénéficie pas de subventions de l'Etat, peine à reprendre ses actions de solidarité. Pour aider l'association, vous pouvez faire un don en ligne à partir de cette adresse:  

Et comme le souligne Emmanuel Ravanas, président d'Emmaüs Défi, au micro de Stéphane Bern: "Sans doute à la faveur du confinement, beaucoup de gens ont fait du tri chez eux. Je les invite donc à déposer leurs dons dans les différents points Emmaüs qui ont rouvert, dans le respect des nouvelles règles sanitaires." Toutes les adresses utiles sont à retrouver sur le site de l'association: emmaus-france.org 

Le nouveau jeu de Stéphane Bern

Pour vous divertir, toutes générations confondues, l'équipe de l'émission vous propose un nouveau jeu qui vous emmène des rois de France aux rois de la pop, des trésors de nos villages aux trésors de la chanson, du cinéma, de tout ce qui fait le patrimoine... avec des stars que nous prenons chaque jour au téléphone pour débriefer vos réponse !

À lire aussi
Michel Boujenah dans "Les Grosses Têtes" Culture
L'été des Grosses Têtes du 10 août 2020

Quatre nouvelles énigmes au menu ce matin, et quatre chances de gagner des cadeaux ! Pour cela, dès que vous croyez avoir la bonne réponse à l’énigme, envoyez un SMS au 64900 (0,35cts/sms) avec le mot clé "JEU" suivi de votre réponse. Vous passerez peut-être à l’antenne afin de la vérifier avec Stéphane Bern et un invité qualifié.

Retrouvez Stéphane Bern dans A La Bonne Heure ! du lundi au vendredi de 11h30 à 12h30, sur RTL, pour une émission spéciale confinement.

Énigme n°1

"Vous connaissez Leni Riefensthal. Leni Riefensthal était une cinéaste allemande qu’on a surnommée «  la fiancée d’Hitler ». Et elle a passé toute sa vie à tenter de décoller d’elle cette terrible image. « Mais non, disait-elle, je ne l’ai jamais aimé. Ce n’était pas mon type d’homme ».  Et à propos de son cinéma : «  vous savez, il y a eu des dizaines de films faits à chaque congrès nazi et si on a retenu les miens, c’est parce qu’ils étaient bons » . Le film s’appelait : « le triomphe de la volonté » . Enfin, s’agissant de son film sur les JO de 1936 «  les Dieux du stade » : «  Ce n’était pas du tout une commande d’Hitler, d’ailleurs, le projet ne l’intéressait pas ».
Si je vous parle de Leni Riefensthal  c’est que sans elle, n’aurait pas existé un événement que j’aimerais vous faire deviner.
Il y avait avant guerre un grand festival, qui existe toujours, c’était le festival de Venise. C’est aujourd’hui un festival assez moderniste qui découvre souvent de nouveaux talents . Avant guerre, il faut se rappeler la situation politique, dans une Italie dominée depuis les accords de Latran par un double pouvoir, celui du fascisme et celui de l’Eglise, c’était un festival sous surveillance. Donc pas trop de films d’amour, pas trop de scènes qui choquent, pas trop de provocation et peu à peu une sorte d’annexion du cinéma par le régime. A tel point qu’en 37, Greta Garbo est interdite de festival parce qu’elle déplaît à l’invité d’honneur de ce festival , un certain Goebbels.
Et en 1938, toujours parce qu’il faut plaire à Hitler, alors que la France présente Quai des brumes de Carmé ( t’as de beaux yeux, tu sais) eh bien ce sont « les Dieux du stade » de Leni Riefensthal, la petite fiancée d’Hitler, donc,   qui sont récompensés.
Il y a là à Venise un diplomate et historien qui s’appelle Philippe Erlanger et dans le train qui le ramène à Paris, il se dit : « on ne peut pas laisser le cinéma aux mains des fascistes ». A Paris, il parvient à convaincre son ministre de tutelle Jean Zay de créer un festival concurrent à Venise.  Le gouvernement dirigé par Edouard Daladier,  est divisé. Du côté du Quai d’Orsay, notamment, on trouve que c’est une très mauvaise idée. Eh oui, il ne faut surtout pas provoquer Mussolini si on veut obtenir la neutralité de l’Italie. Mais Erlanger parvient à convaincre tout le monde,  d’autant qu’il a obtenu le soutien des professionnels du tourisme. Et quand on a le soutien des professionnels du tourisme en France, c’est quelque chose qui compte !
Alors, il faut choisir la ville. On cite Biarritz, Alger, Vichy (vous vous rendez compte une manifestation antifasciste qui aurait eu lieu à Vichy ?) … Ce sera finalement une autre ville qui sera choisie. On organise le tout en 4ème vitesse. On fait venir des stars américaines et on organise l’ouverture le 23 août avec un tour de chant de Fernandel. C’est alors qu’un orage terrible tombe sur les invités. Panique générale. On arrête tout. De toutes manières un autre orage s’apprête à tomber sur le monde : la guerre est déclarée 6 jours plus tard.
Il faudra attendre 1946 pour que cet événement voulu par Philippe Erlanger voit le jour. Mais de quel événement s’agit-il ?"

La réponse: Le festival de Cannes. 
Au téléphone pour en parler avec nous: Stéphane Boudsocq, journaliste cinéma à RTL. 

Le Palais des Festivals où a lieu, chaque année, le Festival de Cannes.
Le Palais des Festivals où a lieu, chaque année, le Festival de Cannes. Crédit : Laurent EMMANUEL / AFP

Énigme n°2

"Il y a eu en 1977, un étonnant procès qui opposait un certain nombre de femmes à quelques journalistes, dont Claude Sarraute que les auditeurs de RTL connaissent bien,  Claude Sarraute qui avait, dans le Monde, comparé ces femmes aux demoiselles des rues chaudes d’Amsterdam, vous savez celles qui attendent le client derrière une vitrine. On comprend l’émoi de ces femmes. « C’est une question d’honneur » avait dit l’une d’entre elles.
« C’est un malentendu, avait répondu Claude Sarraute : « je n’ai jamais voulu les mettre en cause personnellement. Je m’indignais du rôle qu’on les oblige à jouer. Dans mon esprit, c’était plutôt leur rendre service : j’attaquais une conception dépassée de la femme » …
La comparaison était sans doute déplacée. Car, dans leur métier ces jeunes femmes devaient plutôt faire preuve sinon de pruderie, en tout cas d’une conduite exemplaire. L’une d’entre elles fut ainsi renvoyée après avoir posée nue pour un magazine. Une autre pour avoir osé porter une jupe qui dévoilait ses genoux à l’antenne … On voit par là qu’on avait plutôt à faire à des dames de vertu, même si elles devaient se montrer toujours élégantes, bien coiffées et parfaitement maquillées.
Elles sont nées en même temps que la télévision. La première dans l’histoire apparaît en 1938 lorsque ce media n’était encore qu’expérimental. Elle s’appelait Suzy Winckler.
Mais c’est à partir du milieu des années 60, lorsque la télévision débarqua peu à peu dans tous les foyers français, qu’elles devinrent les stars du petit écran. Elles passaient leurs journées dans une pièce où elles déjeunaient, lisaient, tricotaient, prêtes à intervenir  à tout moment en cas de problème technique et Dieu sait à l’époque qu’il pouvait y en avoir !
On se souvient de leur gentillesse, de la complicité qu’elles pouvaient établir avec les téléspectateurs …de leurs fou rires, de leurs personnalités ou encore de cette curieuse cérémonie qui eut lieu en 1987 lorsque l’un d’entre elle reçut la Légion d’honneur des mains de François Mitterrand, alors président de la République … cérémonie émouvante puisqu’elle avait été sa première fiancée …
Je parle d’elles au féminin, mais il y eut aussi quelques hommes qui assurèrent la même fonction … Jusqu’à ce que celle ci ne disparaisse de nos petits écrans, il y aura bientôt une vingtaine d’années …
Mais comment appelait-on ces femmes célèbres et ravissantes ?


La réponse: Les speakerines.
Au téléphone pour en parler avec nous: Denise Fabre. 

>
Culte: le Kaléidoscope de Denise Fabre et Garcimore (fou rire) | Archive INA

Énigme n°3

"Je vais vous raconter l’histoire d’un homme, que dis-je d’un homme, d’un héros qui s’est, malgré les difficultés, les adversités et malgré une santé des plus précaires battu toute sa vie et battu non pour lui mais pour les autres.
Il est né à Lyon le 5 aout 1912, dans une famille nombreuse, riche et pieuse de 8 enfants. Il est ce qu’on appelle à l’époque pulmonaire et à de nombreuses reprises, il devra interrompre ses études, que ce soit au Collège de Jésuite ou à la faculté de théologie de Lyon. Il choisit d’entrer dans les ordres et après avoir distribué sa part d’héritage aux nécessiteux, il choisit la vie monastique des Capucins. Il faudra que son directeur le persuade qu’il risque d’y laisser la vie pour qu’au bout de 7 ans, il accepte de quitter la vie monastique.
La maladie, donc, sera sa vraie compagne : 22 mois d’hôpital, 6 opérations. Plus tard, il souffrira de Parkinson et de troubles cardiaques. Et pourtant, cette même maladie lui sauvera la vie. A l’été 43,  il est transporté en clinique pour y soigner une diphtérie. Et c’est ainsi qu’il échappe à la Gestapo … Il a été un résistant courageux, deux fois arrêté, deux fois évadé, recueillant notamment les réfractaires du STO que pourchassaient les Allemands.
C’est d’ailleurs le général de Gaulle qui lui conseillera de s’engager en politique. C’est ainsi qu’il fut député de 1946 à 1951.
Mais la grande affaire de sa vie vient d’ailleurs. C’est en 1949 qu’il rencontre un ex bagnard qui a tenté de se suicider. Il lui dit ceci : « moi je n’ai rien à te donner. Toi tu n’as rien à perdre puisque tu veux mourir. Alors donne moi ton aide pour aider les autres » …Plus tard, l’ex bagnard, Georges témoignera : «  ce qui me manquait , dira-t-il, cde n’était pas seulement de quoi vivre, c’étaient des raisons de vivre » … C’est ainsi que naît une communauté dans laquelle on reçoit un peu de tout : des repris de justice, des alcooliques, des miséreux … Ce ne sont pas des enfants de chœur, mais il va les transformer en hommes de cœur …
Et puis il y a l’hiver 1954. Et cet appel sur les antennes de Radio Luxembourg à aider les sans abri. C’est le début d’un immense mouvement contre l’exclusion et la grande pauvreté avec cette approche nouvelle bien différent de ce qu’étaient jusqu’alors l’assistanat paternaliste et la charité bourgeoise …

Mais qui est l’homme dont je viens de vous parler ?"

La réponse: L'Abbé Pierre. 
Au téléphone pour en parler avec nous: Emmanuel Ravanas, avocat et président de "Emmaüs Defi".

L'abbé Pierre lance son appel le 1er février 1954 à Radio-Luxembourg.
L'abbé Pierre lance son appel le 1er février 1954 à Radio-Luxembourg. Crédit : AFP

Énigme n°4

"Cette fois-ci, ce n'est pas d'un artiste, ni même d'une chanson que je vais vous parler.. mais d'un album tout entier ! Un album mythique car il a mis fin à l'une des plus belles pages de la musique contemporaine. Sa conception fut longue et laborieuse mais il contient tout de même quelques pépites qu'il nous arrive à tous de fredonner …
Cet album est, en quelque sorte, le fruit d'un amour finissant. Ce qui le rend d'autant plus triste et d'autant plus beau… Saurez-vous me donner son titre ?
Lorsqu'ils entrent en studio le 2 janvier 1969, c'est peu dire que ses auteurs n'ont pas le cœur à l'ouvrage. Aucun d'eux n'a encore trente ans et pourtant, ils sont déjà las de jouer ensemble ! Las de cette renommée folle, de cette vie frénétique qui les oblige à produire toujours plus de tubes et, surtout , ils étouffent dans ce « carcan » qu'est devenu leur groupe ! Certes ils ont bâti leur succès ensemble, chacun sait ce qu'il doit aux autres mais, un peu à la manière d'un couple qui s'est connu trop jeune, tous aspirent à vivre d'autres aventures. Pour tenter de resserrer les liens, celui qui s'est imposé comme le « leader » leur a proposé une chose : revenir à un rock plus « pur », comme au bon vieux temps et enregistrer des chansons de manière simple, sans fioritures ni grands arrangements. Un projet qui se double d'une autre ambition : un journaliste sera présent en permanence pour filmer les répétitions et en faire un documentaire.

L'idée n'est pas mauvaise.. mais le résultat s'avère vite catastrophique ! Sous l’œil des caméras, les tensions et les rivalités s'exacerbent. Un membre du groupe ironise sur l'autoritarisme du leader, un autre impose la présence de sa nouvelle fiancée et le plus jeune disparaît carrément pendant plusieurs jours ! Décidément la magie n'opère plus…

À l'issue des enregistrements, les garçons laissent quand même derrière eux une vingtaine d'heures de musique et ils donnent leur tout dernier concert sur le toit de leur maison de disque !
L'ironie de l'histoire, c'est que les quatre « ex amis » se retrouveront quelques mois plus tard pour un dernier enregistrement, plus apaisé. Mais ce sont bien les bandes de janvier 69, celles de la discorde, qui serviront à nourrir leur ultime album. Lorsqu'il sort en mai 1970, la rupture est consommée et aucun des auteurs-compositeurs-interprètes n'en assure la promotion. Et vous savez ce que dit la chanson phare du disque ? « Ainsi soit-il » ! Tout un symbole…"



La réponse: Let it be, dernier album des Beatles sorti en mai 1970. 
Au téléphone pour en parler avec nous: Frédéric Granier, auteur de l'ouvrage Les Beatles, Quatre garçons dans le siècle (Perrin, janvier 2020).

>
Let It Be (Remastered 2009)
L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Divertissement Stéphane Bern Jeux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants