2 min de lecture Réseaux sociaux

VIDÉO - #LoveMyBag : après une erreur médicale, une internaute brise les tabous sur sa maladie

Charlène, alias "Kangouroo girl" sur les réseaux sociaux invite les 80.000 personnes qui portent des poches intestinales, en France à poster des photos sur internet.

>
#LoveMyBag : après une erreur médicale, une internaute brise les tabous sur sa maladie Crédit Image : M6 | Crédit Média : M6 | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Marie-Pierre Haddad

La dignité, c'est le combat d'une jeune femme que je vous propose de rencontrer. Elle s'appelle Charlène, elle a 25 ans. À la suite d'une erreur médicale, elle vit avec une poche intestinale. Très active sur les réseaux sociaux, elle invite les 80.000 personnes qui en portent en France à poster des photos sur internet pour briser la honte et le tabou

Charlène se fait ambassadrice des invisibles et contribue à briser les tabous. C'est devenu un rituel quotidien : après avoir choisi sa tenue, Charlène l'accessoirise. Et pour la jeune femme, pas de bijoux mais une housse customisée pour habiller sa poche intestinale.

"La poche à la base elle est médicalisée, donc elle est vraiment comme ça, toute médicalisée, pas jolie, fait pas forcément de bien au moral, le fait de l'avoir personnalisée, ça fait du bien, on se sent plus jolie, petit geste qui change tout", raconte-t-elle.

Le ventre couvert de cicatrices

À lire aussi
Alyssa Milano en 2018 États-Unis
Droit à l'avortement en Géorgie : Alyssa Milano appelle à une grève du sexe

Ce petit geste, cela fait 6 ans que Charlène le répète. À 19 ans, à la suite d'une erreur médical, la jeune femme se réveille, le ventre couvert de cicatrices. Elle n'a plus que 30 centimètres d'intestin grêle contre 6 mètres normalement. Elle doit désormais porter une poche intestinale en permanence.

"J'avais l'impression d'avoir perdu toute féminité, j'avais 19 ans, très compliqué pour moi d’accepter et d'avancer, longtemps renfermée sur moi-même, à ma cacher, peur du regard des autres, j'en ai souffert du regard des autres", explique Charlène.

Je n'ai eu que des retours d'amour et de bienveillance

Charlène
Partager la citation

Pour s'aider à se reconstruire, elle décide de créer sa page Facebook, sous le pseudo "Kangouroo girl". Elle y publie, décomplexée, des photos de sa poche et de son quotidien. "La démarche est de faire reconnaître mon syndrome, en parler, le rendre moins tabou, l'exposer sans peur sans honte. Je n'attendais rien en retour. Et finalement, je n'ai eu que des retours d'amour et de bienveillance, donc ça me fait beaucoup, beaucoup de bien".

Comme Charlène, 80 000 personnes doivent porter une poche en France. Alors la jeune femme a décidé de lancer sur les réseaux sociaux, le hashtag #LoveMyBag, pour encourager d'autres malades à poster des photos. 

"Il y a beaucoup de femmes qui m'ont remerciée, grâce à moi et ce challenge elles ont fait leur premier pas en avant. parce que quand on est touchés par ce syndrome on a l'impression d'être seules", confie Charlène. Avec ses photos du quotidien, la kangourou girl se fait ambassadrice des invisibles et contribue à briser les tabous.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Santé Vidéo M6
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797102232
VIDÉO - #LoveMyBag : après une erreur médicale, une internaute brise les tabous sur sa maladie
VIDÉO - #LoveMyBag : après une erreur médicale, une internaute brise les tabous sur sa maladie
Charlène, alias "Kangouroo girl" sur les réseaux sociaux invite les 80.000 personnes qui portent des poches intestinales, en France à poster des photos sur internet.
https://www.rtl.fr/girls/societe/video-lovemybag-apres-une-erreur-medicale-une-internaute-brise-les-tabous-sur-sa-maladie-7797102232
2019-03-02 16:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/31EyIfDs0pRYH-NqIKD9jg/330v220-2/online/image/2019/0302/7797102319_lovemybag-apres-une-erreur-medicale-une-internaute-brise-les-tabous-sur-sa-maladie.jpg