1 min de lecture M6info

"#Balance ton pou" : le combat d'une maman pour éradiquer ces parasites

Pour lutter contre les poux, Aline a décidé d'agir : elle invite tous les parents de France à traiter leurs enfants les deux premiers week-ends de mars.

>
"#Balance ton pou" : le combat d'une maman pour éradiquer ces parasites Crédit Image : WITT/SIPA | Crédit Média : M6info | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Léa Stassinet

"Un enfer", "une horreur"... Les parents n'ont en général pas de mots assez forts pour évoquer le problème des poux. Attrapés à l'école, il est bien souvent très compliqué de s'en débarrasser définitivement, notamment lorsque les cheveux sont longs. 

Alors pour éradiquer ces petites bêtes, Aline Baudry-Scherer, une mère de famille a appelé à une grande mobilisation sur les réseaux sociaux en ce premier week-end du mois de mars. À l'aide du hashtag #Balancetonpou, elle invite tous les parents de France à traiter leurs enfants les deux premiers week-ends du mois. "L'idée c'est que tout le monde traite en même temps pour que le lundi, quand les enfants rentrent en classe, on en soit libérés, délivrés", explique-t-elle. 

Traiter tout le monde en même temps, est-ce la solution radicale pour se débarrasser des poux ? Le Dr Arezki Izri, du service parasitologie de l'hôpital Avicenne à Saint-Denis n'en est pas vraiment sûr. "C'est un peu utopiste d'essayer d'éradiquer le pou le même jour partout, c'est impossible", affirme-t-il. 

Ce qui est possible en revanche, c'est de continuer à faire de la prévention. Étant donné que le pou ne saute pas et ne vole pas, il faut penser à bien attacher les cheveux et éviter les contacts entre deux têtes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
M6info Le 19.45 Vidéo M6
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants