1 min de lecture Santé

Syndrome du choc toxique : Lauren Wasser, amputée une seconde fois, témoigne

Son histoire a fait le tour du web. En 2015, le mannequin américain a raconté la perte de sa jambe après avoir contracté le syndrome du choc toxique. Bientôt, elle devra se faire amputer sa seconde jambe.

Lauren Wasser le 10 octobre 2017 à Los Angeles
Lauren Wasser le 10 octobre 2017 à Los Angeles Crédit : Tommaso Boddi / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Elle est l'une des premières femmes à s'être exprimée sur les dangers des tampons et du syndrome du choc toxique. Lauren Wasser, mannequin, actrice et activiste américaine, avait raconté son histoire en 2015 pour sensibiliser les femmes sur ce sujet jusqu'alors peu connu.

En 2012, alors âgée de 22 ans, la jeune femme vit une nuit infernale. 41° de fièvre, une attaque cardiaque, des organes en train de la lâcher... Le tout à cause d'un tampon gardé trop longtemps à l'intérieur de son corps. Après des tests portés sur celui-ci, le diagnostique tombe : elle a été victime d'un syndrome du choc toxique. Sa jambe droite infectée n'a pas résisté au syndrome, il a fallu l'amputer. Les orteils de sa jambe gauche n'ont également pas pu être sauvés.

Deux ans et demi après avoir fait le tour du web avec son histoire, Lauren Wasser a continué son combat : médiatiser ce syndrome pour que d'autres femmes ne subissent pas ces mêmes épreuves et demander la transparence des compositions des tampons.

À lire aussi
Lorie au festival de Cannes le 15 mai 2015 santé
Endométriose : Lorie raconte comment elle a découvert sa maladie
Lauren Wasser lors de la Fashion Week de New York, le 12 février 2016
Lauren Wasser lors de la Fashion Week de New York, le 12 février 2016 Crédit : WWD/Shutterstock/SIPA

Une souffrance "atroce"

Dans une interview accordée au Washington Post et publié mercredi 20 décembre, le mannequin est revenue sur son histoire, son engagement et a confié que sa jambe gauche allait elle aussi devoir être amputée.

"Je souffre atrocement tous les jours", a-t-elle expliqué au journal américain avant d'ajouter que dans les mois à venir, elle ne pourrait pas échapper à cette seconde amputation. Et d'ajouter, avec une sagesse exemplaire : "Je pense que c'est ma mission dans la vie et je ne le changerai pour rien au monde". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Règles Mannequin
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791522462
Syndrome du choc toxique : Lauren Wasser, amputée une seconde fois, témoigne
Syndrome du choc toxique : Lauren Wasser, amputée une seconde fois, témoigne
Son histoire a fait le tour du web. En 2015, le mannequin américain a raconté la perte de sa jambe après avoir contracté le syndrome du choc toxique. Bientôt, elle devra se faire amputer sa seconde jambe.
https://www.rtl.fr/girls/identites/syndrome-du-choc-toxique-lauren-wasser-amputee-une-seconde-fois-7791522462
2017-12-21 11:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wexBXqxMMysgBBDKxQV-yw/330v220-2/online/image/2017/1221/7791522517_lauren-wasser-le-10-octobre-2017-a-los-angeles.jpg