2 min de lecture Égalité hommes-femmes

Lutte contre les violences faites aux femmes : 70% des Français(es) pensent que #MeToo n'a rien changé

INFO RTL GIRLS - 70% de la population française jugent que la lutte contre les violences faites aux femmes en France ne s'est ni améliorée ni dégradée, selon notre sondage Enquête Harris Interactive pour RTL GIRLS.

Les hashtags #metoo et #balancetonporc écrits sur une main lors d'un rassemblement place de la République à Paris, en octobre 2017 (illustration)
Les hashtags #metoo et #balancetonporc écrits sur une main lors d'un rassemblement place de la République à Paris, en octobre 2017 (illustration) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Y-a-t-il eu un avant et un après #MeToo ? C'est la question que nous avons posée à l'occasion d'une enquête réalisée par Harris Interractive pour RTL Girls (1) auprès d'un échantillon de 1862 personnes représentatives de la la population française majeure. Si la majorité des personnes interrogées, associent ce mouvement aux "femmes", il est intéressant de constater que, tout au long de cette enquête, les résultats ne diffèrent pas considérablement selon le genre des personnes interviewées.

Ainsi, depuis l'apparition de #MeToo, 70% des personnes sondées jugent que la lutte contre les violences faites aux femmes en France ne s'est ni améliorée ni dégradée. Les hommes âgées de moins de 35 ans sont par ailleurs moins sceptiques (64%) que les jeunes femmes (75%) sur ce point. 


Invitée de RTL ce lundi 1er octobre, Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les hommes et les femmes, réclame du temps. "Toute notre société est malade du sexisme, ça va demander beaucoup de travail".

À lire aussi
Le premier festival de podcast aura lieu à Paris du 19 au 21 octobre 2018 société
Paris Podcast Festival : 25 podcasts indispensables sortis cette année

Toute notre société est malade du sexisme

Marlène Schiappa
Partager la citation

Si elle rappelle également que sujet et la grande cause nationale du quinquennat d'Emmanuel Macron, l'action du gouvernement reste trop insuffisante pour 6 personnes sur 10. Cette fois, les jeunes femmes sont plus pessimistes (62%) que leurs homologues masculins (52%) à trouver que l'État français ne se mobilise pas suffisamment pour lutter contre le fléau des violences faites aux femmes.

Quelles devraient être justement les priorités du gouvernement pour lutter contre les violences faites aux femmes qui, rappelons-le, a été désignée Grande cause nationale du quinquennat d'Emmanuel Macron ?

3 actions prioritaires

La grande majorité des personnes interrogées estiment que toutes les propositions que nous leur avons soumises, à l'exception du congé spécifique pour les victimes de violences conjugales, sont prioritaires :

- rendre le 3919, le numéro d'écoute destiné aux femmes victimes de violences, accessible et fonctionnel 7j/7 et 24h/24 (91%).

- développer des lieux d'accueil et d'hébergement pour les femmes victimes de violences (91%).

- permettre à toutes les femmes de bénéficier d'un accompagnement juridique et financier en cas de violences conjugales (88%). 

Si une poignée des personnes interrogées ont modifié leur comportement ou leurs idées sur le harcèlement sexuel à la suite de #MeToo, la grande majorité des sondé(e)s estiment que #MeToo n'a pas eu de conséquences négatives comme positives sur l'ensemble de la société française. Preuve que si ce mouvement a bien libéré la parole des femmes, la révolution ne fait que commencer.

Toute la semaine, RTL Girls se mobilise sur le sujet de cette première année du mouvement #MeToo. Découvrez, chaque jour, des articles et témoignages sur les conséquences d'un tel mouvement sur la société française. 

(1) L'enquête "La lutte contre les violences faites aux femmes, un an après #MeToo" a été réalisée en ligne les 25 et 26 septembre 2018 sur un échantillon de 1 862 personnes, représentatif de la population française, âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de la personne interviewée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes MeToo Sondage
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794970171
Lutte contre les violences faites aux femmes : 70% des Français(es) pensent que #MeToo n'a rien changé
Lutte contre les violences faites aux femmes : 70% des Français(es) pensent que #MeToo n'a rien changé
INFO RTL GIRLS - 70% de la population française jugent que la lutte contre les violences faites aux femmes en France ne s'est ni améliorée ni dégradée, selon notre sondage Enquête Harris Interactive pour RTL GIRLS.
https://www.rtl.fr/girls/identites/metoo-la-majorite-des-francais-es-pensent-que-ce-mouvement-n-a-rien-change-7794970171
2018-10-01 06:59:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/D3Y_hleX_qYdCwO-cq03HA/330v220-2/online/image/2017/1222/7791541611_les-hashtags-metoo-et-balancetonporc-ecrits-sur-une-main-lors-d-un-rassemblement-place-de-la-republique-a-paris-en-octobre-2017-illustration.jpg