2 min de lecture Égalité hommes-femmes

Bas-Rhin : l’organisation d'une journée des hommes dérange

Une conseillère départementale déléguée en charge de l'égalité va organiser une journée des hommes le 19 novembre prochain, sur le modèle de la journée du 8 mars. Une initiative mal perçue par une partie des militantes féministes.

La parole sur les violences sexuelles se libère avec le hashtag "Me Too"
La parole sur les violences sexuelles se libère avec le hashtag "Me Too" Crédit : Unsplash/Mihai Surdu
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Après la journée des droits des femmes, la journée des droits des hommes ? Selon Alfonsa Alfano, conseillère départementale déléguée en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes dans le département du Bas-Rhin, cette journée est bien nécessaire et sera même organisée le 19 novembre prochain sur le territoire, peut-on lire à la page 30 du numéro 117 du magazine du conseil départemental.

"Le Département du Bas-Rhin s'engage pour l'égalité femmes-hommes, mais également hommes-femmes. Les inégalités sont présentes des deux côtés. Nos différences ne doivent pas être considérées comme des faiblesses mais comme des richesses car nous sommes complémentaires", estime la conseillère dans ce numéro. 

Alors après avoir organisé "le 8 mars une journée dédiée aux femmes", le Département s'engage également à mettre en place "une journée dédiée aux hommes". Une initiative qui existe depuis 2018, peut-on lire dans un article de 20 minutes.

À lire aussi
Les joueuses américaines Lindsey Horan, Megan Rapinoe, Alexandra Long (de gauche à droite). New York, 10 juillet 2019 égalité hommes-femmes
Coupe du monde 2019: une firme offre une prime aux Américaines au nom de l'égalité salariale

Le court encadré du magazine n'est pas passé inaperçu. Sur Twitter, où la sphère féministe est très présente et active, le Collectif National pour les Droits des Femmes, composé de plusieurs associations, dénonce l'ignorance d'Alfonsa Alfano. 

Un discours jugé masculiniste

"Ces dernières années, les femmes sont beaucoup mises en avant ", s'est justifiée sur le site de 20 minutes la conseillère départementale. "J’ai toujours été confrontée à des hommes qui me disent : 'Et nous, et nous ?', parce qu’on ne s’occupe pas assez de leurs problèmes", a-t-elle ajouté, citant par exemple les quelque cas d'hommes battus mais aussi "les pères négligés, notamment lors des affaires de divorces, beaucoup sont privés de leurs enfants ou de leurs droits". 

Le discours de la conseillère n'est alors pas sans rappeler ceux des masculinistes, comme le souligne l'historienne du féminisme Françoise Picq à 20 minutes. "Sous prétexte de défendre l’égalité, on met sur le même plan des discriminations érigées en système qui touchent les femmes, une réalité appuyée par des chiffres, et des histoires individuelles qui touchent des hommes mais qui ne sont pas systématiques", précise-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Société Sexisme
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797919482
Bas-Rhin : l’organisation d'une journée des hommes dérange
Bas-Rhin : l’organisation d'une journée des hommes dérange
Une conseillère départementale déléguée en charge de l'égalité va organiser une journée des hommes le 19 novembre prochain, sur le modèle de la journée du 8 mars. Une initiative mal perçue par une partie des militantes féministes.
https://www.rtl.fr/girls/identites/bas-rhin-l-organisation-d-une-journee-des-hommes-derange-7797919482
2019-06-25 15:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2PCv26FVVjeTu2pZgTXqpw/330v220-2/online/image/2017/1023/7790637742_la-parole-sur-les-violences-sexuelles-se-libere-avec-le-hashtag-me-too.jpg