1 min de lecture

Louis Bodin : "Je suis un jouisseur !"

Louis Bodin était l'invité du Journal Inattendu de Vincent Parizot ce samedi 16 novembre 2019.

Revue de Presse - Le Journal Inattendu Vincent Parizot iTunes RSS
>
Le journal Inattendu de Louis Bodin Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot Journaliste RTL

Louis Bodin était l’invité du Journal Inattendu ce samedi 16 novembre. Le spécialiste météo de RTL et de TF1 assure dans son dernier livre que "Nous sommes tous météo sensibles". Il a ainsi expliqué comment les conditions météorologiques agissent sur notre santé, notre mental mais aussi nos sentiments.

Mais il n’a pas seulement été question de climat dans l’émission. En fin gastronome, Louis Bodin a invité un grand chef : Jean-Michel Lorain, de la côte Saint Jacques à Joigny dans l’Yonne. Occasion de parler de l’engagement pour la biodiversité de ce chef deux étoiles et de son épouse Karine avec leur association "dessine nous un avenir".
 
Autre association mise en lumière par Louis Bodin grâce au reportage inattendu : "TA1AMI", dont il est le parrain. Elle permet de mettre en relation un bénévole avec une personne seule ou isolée. 

Mais il a aussi été question d’avenir pour Louis Bodin qui se verrait bien entamer une reconversion dans la viticulture en Champagne. Et en fin d’émission, il a eu la surprise d’avoir en ligne l’un de ses amis, Fabrice Rosset, le PDG des Champagnes Deutz, qui a pu ainsi lui donner quelques conseils. 

Grande gastronomie et champagne était donc au menu de ce Journal Inattendu. Pas étonnant que Louis Bodin se soit laissé aller à cette confidence pour éclairer son appétit de la vie : "Moi, je suis un jouisseur !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants