1. Accueil
  2. Coronavirus : doit-on continuer à subir le confinement si on a été vacciné ?
2 min de lecture

Coronavirus : doit-on continuer à subir le confinement si on a été vacciné ?

FACT CHECKING - Un Francilien de 83 ans, qui a reçu deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech a déposé un recours devant le Conseil d’État.

Un homme se faisant vacciner chez lui à Lima au Pérou (illustration).
Un homme se faisant vacciner chez lui à Lima au Pérou (illustration).
Crédit : ERNESTO BENAVIDES / AFP
Coronavirus : doit-on continuer à subir le confinement si on a été vacciné ?
02:53
Coronavirus : doit-on continuer à subir le confinement si on a été vacciné ?
02:53
Coronavirus : non, les vaccins ne sont pas à l'origine de nouveaux variants
02:47
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

Doit-on ou non continuer à subir le confinement si on a reçu les deux doses de vaccins ? Un homme a déposé un recours devant le Conseil d’État dans ce sens. Mais est-ce que cela peut fonctionner ? 

Ce Francilien de 83 ans, qui a reçu deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech, demande à ne plus être soumis au confinement en vigueur depuis le 19 mars dans une vingtaine de départements. Ses avocats, Diane Protat et Henri de Lagarde, le justifient en soulignant dans leur référé déposé le 22 mars que "la mise en place de ce troisième confinement a deux finalités : prévenir la transmission du virus et éviter un engorgement des services de réanimation". Or, "le confinement des personnes vaccinées ne favorise aucune de ces deux finalités", affirment-ils, concluant à une atteinte à la liberté de circuler. 

Même si on peut se demander ce qu’il fera après 19h sans rien d’ouvert, la question se pose. Le ministère de la Santé a répondu aux avocats de l'octogénaire en rappelant l’efficacité partielle des vaccins. Pfizer est efficace à 94%, mais il existe des variants, notamment sur une population âgée plus attaquée par ce virus. 

Que l'on soit vacciné ou non, c'est le même traitement

Le ministère de la Santé à même une phrase toute faite pour ça en expliquant qu’’il est prématuré en l’état des connaissances scientifiques de différencier les "règles relatives aux limitations de circulation selon que les personnes ont reçu ou non des doses des vaccins". Oui mais jusqu’à quand ? Outre l’affaire de cet homme qui veut faire sauter les restrictions sanitaires, on peut s’interroger sur la levée de ces mesures pour les personnes vaccinées. 

À lire aussi

En effet, le principe d’égalité guide la campagne sanitaire depuis le début mais faudra-t-il attendre que tout le monde soit vacciné ou certains pourront reprendre une vie normale alors que d’autres subiront encore les effets des mesures sanitaires ? La moyenne d’âge des Français est de 42,1 ans selon l'INSEE. Une fois cette tranche d’âge vaccinée, on lève les restrictions ou on attend ? C’est le grand flou. Il va falloir que le gouvernement se mette au rétroplanning.

Comment cela se passe-t-il ailleurs ?

Prenons deux pays ou la vaccination a avancé, comme les États-Unis ou Israël, chacun de ces pays a émis de nouvelles règles de vies. Le masque est toujours présent mais les gestes barrières sont maintenus même peu respecté et le passeport sanitaire s’impose. Il est mis en place par exemple à New York pour accéder à certains lieux publics. En Israël ce sont deux documents de la sorte : un passeport rouge, un passeport vert. Le premier est pour les personnes non vaccinées, l’autre donne accès à davantage de lieux puisqu'il valide votre vaccination.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/