1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Serge Gainsbourg raconté par Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg et Brigitte Bardot
3 min de lecture

Serge Gainsbourg raconté par Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg et Brigitte Bardot

RENCONTRES - Il y a 30 ans jour pour jour disparaissait Serge Gainsbourg... Découvrez le portrait intime du chanteur, avec les témoignages de Charlotte Gainsbourg, Jane Birkin et Eddy Mitchell.

Serge Gainsbourg et Jane Birkin, le 21 janvier 1969
Serge Gainsbourg et Jane Birkin, le 21 janvier 1969
Crédit : UPI / AFP
Il y a 30 ans jour pour jour disparaissait Serge Gainsbourg. Dans un instant, portrait intime du chanteur, avec les témoignages de Charlotte Gainsbourg, Jane Birkin, signé Steven Bellery.
00:23:39
Il y a 30 ans jour pour jour disparaissait Serge Gainsbourg. Dans un instant, portrait intime du chanteur, avec les témoignages de Charlotte Gainsbourg, Jane Birkin, signé Steven Bellery.
00:23:39
Steven Bellery
Steven Bellery

Il y a trente ans, jour pour jour, Serge Gainsbourg s'en allait. Terrassé par sa cinquième crise cardiaque, à l'âge de 62 ans. Trois décennies plus tard, le mythe Gainsbourg est intact. Ses chansons sont streamées par la jeune génération. Plusieurs livres paraissent ces jours-ci. Ce matin, découvrez Serge Gainsbourg raconté par ceux qui l'ont vraiment connu. 

Comme Brigitte Bardot, 86 jours de passion brûlante en 1967. Il y a quelques mois, nous avions demandé à BB ce qu'elle ressentait quand elle recevait une chanson de Gainsbourg :  "C'était un cadeau infiniment précieux. J'ai eu un moment de vie unique qui se traduit en chansons", confiait-elle. À propos de la chanson Harley Davidson, elle explique : "C'est rigolo parce que Serge l'a écrite, alors qu'il n'a jamais fait de moto de sa vie et j'en ai jamais fait non plus. Alors on a chanté ça comme si on était des champions d'Harley Davidson".

L'année suivante, en 1968, Serge Gainsbourg rencontre Jane Birkin. Ils vivront une douzaine d'années ensemble. Jane Birkin se souvient - pour RTL - de sa première rencontre avec le chanteur. "Je crois que c'était chez Régine. Je sais qu'il m'a marché sur les pieds. Cette soirée-là, l'enchaînement de tous les endroits où il m'a emmenée, de découvrir qui il était une personne tout à fait pudique et avec une carapace (...) on s'est retrouvés finalement de manière beaucoup plus joliment par rapport à ce que les gens racontent parfois", décrit l'artiste.

Les souvenirs de Dani et de Charlotte Gainsbourg

En 1975, Dani veut tenter sa chance à l'Eurovision avec le morceau Comme un boomerang. Antenne 2 refusera le titre jugé trop subversif. "Il était très secret pour moi Serge Gainsbourg, d'une émotion épidermique très forte, comme une éponge. Il prenait tout le regard des autres, il regardait, il était curieux. Ce n'est pas pour rien qu'il voulait être peintre (...) et dans le travail, c'était quelqu'un qui avait des doutes, à fleur de peau. Il n'était pas autoritaire, il était plutôt délicat et élégant. L'histoire de Gainsbarre elle trimballe un chagrin terrible (..) Pour moi c'était un génie, j'ai eu de la chance de la rencontrer", explique Dani.

À lire aussi

Sa fille, Charlotte Gainsbourg est devenue, elle aussi, chanteuse, d'abord en interprétant en duo avec son père Lemon Incest en 1984. Puis, tout un album Charlotte for Ever en 1986. La fille cadette de l'artiste mettra 20 ans à enregistrer un nouveau disque. Et un peu plus encore pour assumer chanter en français. "Je n'imaginais pas une autre plume que la sienne. Donc, dès qu'il a été question de refaire un disque, quand il n'était plus là, il fallait que ce soit en anglais. Il n'y avait pas de possibilité autrement. Après le fait d'avoir évité autant son langage en chanson, parce que c'est vrai qu'il n'y a que lui que j'admire dans l'écriture. C'est difficile, parce que je pense que je suis totalement injuste. Juste, je veux qu'il n'y ait que lui", se remémore l'artiste. 

Au milieu des années 80, Serge Gainsbourg revisite également une ancienne chanson : Vieille Canaille en duo avec Eddy Mitchell. "On n'était libres que le matin et chanter le matin ce n'est pas tellement terrible pour un chanteur. Et donc on c'était donné rendez-vous à 10 heures et je me disais : 'À 10 heures, est-ce que Serge va boire ?' et donc j'ai amené en provision j'ai amené du scotch, du Ricard et lui aussi (...) On n'a rien bu d'ailleurs parce qu'à cette heure-là ce n'est pas possible", raconte Eddy Mitchell.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/