1 min de lecture Gainsbourg

Que pourra-t-on voir dans "La Maison Gainsbourg", bientôt ouverte au public ?

L'hôtel particulier du chanteur, 5 bis rue Verneuil à Paris, va se transformer en petit musée, 30 ans après la disparition du génie musical.

>
Que pourra-t-on découvrir dans "La Maison Gainsbourg" ? Crédit Image : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Steven Bellery
Steven Bellery
et Aymeric Parthonnaud

Au 5 bis rue Verneuil, dans l'hôtel particulier où travaillait et où est mort Serge Gainsbourg il y a 30 ans, rien n'a bougé. Les mégots dans le cendrier. Les bouteilles de rouge entamées. La banquette vénitienne près de l’entrée. Les photos de Bardot, Birkin, Bambou sont toujours accrochées. Le lieu devrait - selon nos informations - s'appeler "La Maison Gainsbourg" et l'inauguration est prévue à l'automne. Une pièce d'exposition temporaire sera créée.

Charlotte Gainsbourg, propriétaire des lieux, a acheté un local en face du mur couvert de graffitis pour y installer la billetterie. Très exiguë, l'endroit ne pourra accueillir que peu de monde. Les visites se feront en petit comité. C'est pourquoi le prix d'entrée sera très élevé, autour de 40€ avec l'accès à l'exposition. L'étage avec la chambre du chanteur sera toutefois interdit aux visiteurs. Vous pouvez d'ors et déjà vous inscrire sur le site officiel du lieu qui vient d'ouvrir. 

"Dans les dix premières années, quand j'étais la plus sûre du projet, c'était très compliqué à faire aboutir, raconte Charlotte Gainsbourg à nos confrères de l'AFP. Et après, j'ai fait marche arrière parce que c'était un peu ce qui me restait de lui, donc je le gardais comme un trésor. Mais quand je suis partie à New York il y a 6 ans - maintenant je suis de retour à Paris - j'ai pris de la distance et j'ai compris qu'il fallait que ça se fasse. Pour les gens, mais aussi pour ma santé mentale, il faut que j'arrive à m'en détacher. Il faut que ce soit un lieu vraiment ancré dans le patrimoine parisien, que ce soit accessible". 

D'ici-là, le mythe Gainsbourg se poursuivra au rayon disques. André Manoukian publiera un album hommage le 23 avril. Nom provisoire ? Les pianos de Gainsbourg. Des instrumentaux et les voix d'Elodie Frégé, Camélia Jordana, Melody Gardot sur La Javanaise et Isabelle Adjani Sous le soleil exactement. C'est en 2023, enfin, qu'on pourra prendra le métro, Station Serge Gainsbourg, aux Lilas.

>
1972 : À la maison avec Serge Gainsbourg et Jane Birkin | Archive INA
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gainsbourg Charlotte gainsbourg Musée
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants