3 min de lecture Musique

Eurovision 2019 : Bilal Hassani n'a plus le droit de parler pour protéger sa voix

REPORTAGE - Depuis plus d'une semaine, le candidat français à l'Eurovision enchaîne les répétitions et se prépare comme un athlète vocal pour la grande finale de l'Eurovision. Les organismes fatiguent, alors pour protéger sa voix, le chanteur et ses choristes sont priés de ne plus parler.

>
Eurovision 2019 : Bilal Hassani n'a plus le droit de parler pour protéger sa voix Crédit Image : Laurent Marsick | Crédit Média : Laurent marsick | Durée : | Date :
Laurent Marsick
Laurent Marsick
édité par Aymeric Parthonnaud

Tel Aviv, 7h00 du matin ce vendredi 17 mai. Nous sommes à 24 heures de la grande finale,  voici Bilal qui apparaît, sweat à capuche relevée, une écharpe autour du cou alors qu’il fait déjà 24°C à l’extérieur.

Depuis jeudi soir, Bilal est au régime dit "Céline Dion". Il n’a plus le droit de parler pour préserver sa voix. Il faut dire que les organisateurs du concours ne lésinent pas sur la climatisation dans les loges du parc des expositions, ce qui a pour conséquence de fragiliser beaucoup de cordes vocales.

La voix justement, Bilal la travaille au quotidien, avec une coach qui l’accompagne depuis le début de l’aventure : Géraldine Allouche. Elle, a l’habitude de travailler avec des grandes voix comme Amel Bent ou Patrick Fiori. Dans l’hôtel de la délégation française, elle donne rendez-vous chaque jour à Bilal et ses choristes dont Emilie, la madame du duo Madame Monsieur, co-auteurs de la chanson Roi que Bilal défendra demain en finale de l’Eurovision. 

Contrôler et protéger sa voix

Un piano miniature, Géraldine commence la séance par des "OOOOO", des "AAAAA" des "biouuu biouuu biouuuuu". "Ouvrez". "Respirez". Entre des vocalises Bilal saisit son téléphone portable : "Wait… On va faire un quizz Eurovision". Et voilà le chanteur de se lancer dans une série de questions : "Est-ce le 54ème, 63eme ou 64ème Eurovision ?", "Quelle langue régionale française n’a jamais été utilisée à l’Eurovision ?  Le créole ?" 

On vérifie, c’est le basque… Et la séance reprend. Cette fois ci avec la musique de Roi en playback…  "Là, il faut qu’on se concentre, soyez plus précis sur les consonnes pour les chœurs". "Le 'on choisit' ce n’est pas encore assez précis, si vous le prenez frontal ça rentre dans le nez", explique la coach vocale. Si vous soulevez les ailes du nez, ça va passer au-dessus et on va avoir les harmoniques aiguës qui vont être très claires."
 
La séance reprend. Par les fenêtres, on aperçoit la mer et la piscine où barbotent les clients de l’hôtel, sans qu’ils ne se doutent que, dans cette salle qui a plutôt l’habitude d’accueillir des réunions de travail, une graine de champion est peut-être en train de naître. 

Bilal poings levés : en route vers la victoire ?
Bilal poings levés : en route vers la victoire ? Crédit : Laurent Marsick
À lire aussi
Murray Head dans "Le Grand Studio RTL" Musique
VIDÉOS - Murray Head en concert dans "Le Grand Studio RTL"

Géraldine Allouche met la musique en pause : "Bilal, j’ai besoin que tu te concentres sur tes entrées de son : égalité des consonnes, conduite du son, fin de phrase je relève la fin de phrase." Les voix reprennent du service, on boit un verre d’eau, on tousse un peu… Bilal explique qu’il a un peu mal à la gorge. "Il ne faut plus que tu parles", lui glisse-t-on. "Parler te fatiguera plus que chanter" . Immédiatement, le chanteur s'exécute. 

"Les interviews prévues sont annulées", explique la chef de la communication de la délégation française. Bilal doit reposer sa voix". Régime "Céline Dion" donc pour l’artiste qui chantera ce soir sur la scène du parc des expositions. Passage obligé et important pour tous les finalistes. 

La petite finale

Ce vendredi soir, les jurys professionnels dans chaque pays voteront et attribueront une note qui sera mixée avec les votes du public demain soir. C’est la petite finale dans la finale. Bilal, on le sait depuis hier, passera en 21ème position en seconde partie. Une place plutôt favorable quand on sait que la plupart des gagnants ont chanté de la 17ème à la 22ème position ces dernières années. 

Le Français se produira juste après l'Azerbaïdjan (avec une chanson un peu classique et qui n'a rien n'extraordinaire) et juste avant l'Italien Mahmood chanson qui devrait faire chavirer les cœurs des jurys pro mais peut-être pas du public car très (trop ?) sophistiquée et loin des standards de l'Eurovision.

La rédaction vous recommande



  

Lire la suite
Musique Eurovision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants