1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Coronavirus : quel protocole pour la Fête de la musique cette année ?

Coronavirus : quel protocole pour la Fête de la musique cette année ?

La Fête de la musique le 21 juin prochain aura bien lieu cette année. Pour autant, la situation sanitaire actuelle laisse malheureusement peu de place à la spontanéité habituelle, avec toutes les contraintes sanitaires à respecter.

Une édition sans musiciens dans les bars et restaurants pour la fête de la musique 2021
Une édition sans musiciens dans les bars et restaurants pour la fête de la musique 2021
Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Céline Morin
Journaliste

"Un [des] principes fondateurs [de la fête de la musique] est la spontanéité, ce qui rend l’édition 2021 particulièrement complexe à organiser" averti le ministère de la Culture en début de son protocole sanitaire

Cette édition devra ainsi "être adaptée à la situation sanitaire actuelle, afin de préserver la sécurité de toutes et de tous, tout en s’inscrivant dans la démarche de reprise des activités culturelles". De quoi en faire une Fête de la musique vraiment pas comme les autres entre masques et gestes barrières. 

La fête du 21 juin célébrant la musique s’inscrivant "dans le cadre de la phase 3 du plan de réouverture", elle se déroulera dans le respect de certaines règles. Le couvre-feu de 23h en œuvre depuis mercredi 9, sera en premier lieu maintenu : "aucune dérogation ou tolérance n’est prévue" indique le Ministère. 

Éviter les regroupements et respecter les distanciations

De plus, les regroupements resteront limités à 10 personnes. La jauge de 65 % devra être respectée pour tout lieu recevant du public en salle comme en plein air (salles de spectacle, de musique, opéras, auditorium…). 

À lire aussi

En outre, le pass sanitaire sera obligatoire pour tout spectacle de plus de 1.000 personnes, dans la limite de 5.000 personnes assises au maximum. "Seules les configurations assises seront autorisées, afin de faciliter la gestion de flux et éviter regroupements et attroupements" précise encore le Ministère. 

Comme l’an passé, les "concerts impromptus de musiciens, notamment amateurs" sur la voie publique ne seront pas autorisés notifie encore le Ministère, afin d’éviter tout attroupement. Dans la même idée, il ne sera pas possible d’assister à des concerts dans des bars ou restaurants. De ce fait, le ministère demande aux préfectures "d’interdire par arrêté préfectoral" leur organisation. Les forces de l’ordre seront là pour veiller au respect des règles. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/