3 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : la saison de Vanessa Burggraf en 4 moments marquants

VIDÉOS - La chroniqueuse a pris la décision de quitter le talk-show de Laurent Ruquier jeudi 6 juillet, après une année riche en événements.

>
Intégrale - 27 août 2016 On n'est pas couché #ONPC Crédit Image : Capture d'écran Youtube "On n'est pas couché" | Date :
Manon Bricard
Manon Bricard
Journaliste

Fous rires, accrochages,... Vanessa Burggraf ne sera restée qu'une saison dans On n'est pas couché, mais elle a assurément été remarquée sur son passage. Jeudi 6 juillet, la chroniqueuse a annoncé dans Le Parisien qu'elle quittait l'émission afin de retourner à France 24 pour prendre la direction de la rédaction francophone. "La perspective de rentrer dans l'ombre ne me déplaît pas, je dois bien l'avouer. J'ai passé des dimanches un peu difficiles."

On veut bien croire que l'année n'a pas été facile. Comme d'autres avant elle, la journaliste a subi quelques échanges tendus avec des politiques ou d'autres personnalités, comme Christine Ockrent, Rama Yade ou Ségolène Royal, ou d'autres plus légers lorsque Laurent Ruquier la taquine en prétendant qu'elle flirte avec Vianney, après avoir fait l'éloge de son dernier album. D'autres moments ont marqué la carrière de Vanessa Burggraf sur France 2, à redécouvrir ici.

1. Son léger bizutage par Yann Moix à son arrivée

C'est sa première apparition dans On n'est pas couché et son binôme Yann Moix a tenu à ce que ça soit mémorable. Alors qu'elle donne son opinion sur Le Fils de Jean, elle avoue ne pas avoir eu le temps de lire le roman dont est adapté le film. Immédiatement, l'écrivain la coupe : "Pourquoi tu n'as pas eu le temps" ? 

Entre sourire gêné et franche camaraderie, elle répond "parce que tu m'as dit que Laurent ne me poserait pas de questions là-dessus." Une taquinerie qui a fait office de sympathique bizutage pour la journaliste qui témoigne déjà d'une certaine complicité entre les deux chroniqueurs.

2. Le fou rire polémique qui fait réagir Philippe Poutou

À lire aussi
Louis de Funès dans "Le gendarme et les extra-terrestres" Cinéma
Pourquoi Louis de Funès est antidépresseur idéal pour supporter le confinement

Un problème de formulation de phrase aura créé une énorme polémique médiatique. Le 25 février 2017, Philippe Poutou est invité dans l'émission de Laurent Ruquier. La chroniqueuse tente désespérément de lui poser une question mais bafouille et cafouille, avant d'être prise d'un fou rire incontrôlé qui gagnera ensuite tous ses collègues (à partir de 4'40). Le candidat apparaît lui penaud face à eux, craignant que ça ne réduise encore son temps de parole. Les téléspectateurs sont eux choqués et jugent que cette séquence témoigne du mépris des chroniqueurs envers les petits candidats. 

3. Elle ne se démonte pas face à Jean-Luc Mélenchon

Lors de l'une de ses premières émissions, Vanessa Burggraf s'est retrouvée confrontée à un interviewé de taille. Elle a en effet interrogé Jean-Luc Mélenchon, alors candidat à l'élection présidentielle, sur la question de la dette et la manière dont il comptait la réduire. Tout au long d'un échange extrêmement vif et tendu, elle n'hésite pas à interrompre l'homme politique afin d'obtenir des réponses concrètes et des chiffres qu'il refuse de lui donner.

La bataille est rude pour la chroniqueuse. Si le fondateur de la France Insoumise s'est imposé comme leader de l'échange, la journaliste ne s'est au moins pas laissé démonter en arborant une self-control redoutable.

4. La passe d'arme avec Najat Vallaud-Belkacem

Quelques jours après avoir cédé le ministère de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem était invitée dans On n'est pas couché, le 20 mai 2017. En plein débat, la journaliste l'interroge sur le niveau des petits Français à l'école, accusant l'ancienne ministre d'avoir mené une réforme de l'orthographe... qui n'est pas de son fait (à partir de 38'00). 

Celle-ci était en réalité une fake-news, relayée pour nuire à l'ex-ministre. C'est une réforme qui a été approuvée par l'Académie Française en 1990, et a été appliquée par les éditeurs de manuel scolaire à la rentrée 2016. Cet échange embarrassant a ensuite entraîné un véritable tollé sur les réseaux sociaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France 2 Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants