3 min de lecture Télévision

"Top Chef" : un programme "plus haletant que les films d'action" pour Isabelle Morini-Bosc

BILLET - Isabelle Morini-Bosc fait le bilan de la neuvième saison, avant la finale du célèbre concours culinaire de M6. Suspense, tension et grande gastronomie sont les ingrédients clés de la réussite du programme.

Camille et Victor sont les finalistes de la 9ème saison de "Top Chef"
Camille et Victor sont les finalistes de la 9ème saison de "Top Chef" Crédit : Montage RTL.fr
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc et Le Service Culture

Franchement, j'ai parfois eu une peur bleue durant les deux heures que dure ce programme. Bleue, comme la cuisson de certaines viandes. C'est d'ailleurs justement le thème de mon propos parce que c'est une émission saignante que diffuse ce soir M6. Aussi saignante que l'intrigue d'un bon polar. Et aussi palpitante. Au point que j'ai littéralement -autre terme culinaire- été "saisie". Oui, je me suis surprise à regarder avec une passion hors normes le programme que vous allez découvrir.

Qu'est-ce? Une fiction policière? Un thriller? Que nenni...Il s'agit de la "dernière" de la neuvième saison de Top Chef. Et jamais finale n'aura eu une telle intensité. Littéralement shakespearienne. Toutes les conditions sont réunies pour qu'il faille en faire "tout un plat!". Forcément. Non seulement cette "dernière ligne droite" devrait intéresser "tous les publics", mais elle peut également séduire ceux qui étaient allés se faire voir sur une autre chaîne durant les onze semaines précédentes. Peuvent même se sentir concernés ceux qui, comme moi, ne sont pas dans leur assiette dès que l'on leur parle "cuisine" (je suis plus au fait de la "cuisine interne médiatique").

Duel entre le magicien et le technicien de la cuisine

Imaginez un peu la pression : vont s'affronter ce soir deux garçons de 27 ans, Camille Lacroix et Victor Mercier qui, jusque-là, ont été des partenaires, presque des amis malgré les rivalités ambiantes. On le rappelle, les différents candidats ont toujours bénéficié des conseils d'un chef, un grand "toqué" qui, toqué, l'était vraiment de ses "poulains". Camille et Victor dépendaient ainsi tous deux de Philippe Etchebest, 2 étoiles au Michelin, un virtuose de la gastronomie raffinée dans un corps de rugbyman toujours prêt pour la mêlée, ou pour s'emmêler. Quelle tristesse de voir ces deux garçons brusquement obligés de se combattre.

À lire aussi
"Bull" avec Michael Weatherly programme TV
Programme TV : ce soir, "Bull" et "Un village à la diète"

C'est du moins ce que l'on pensait avant de se choisir un champion entre ces deux remarquables candidats, qui plus est "sympas". Il allait falloir aimer séparément ce que l'on avait apprécié conjointement. Soutenir le magicien ou le technicien. Le premier aimait la cuisine aérée, inspirée, celle de l'air libre et du monde. Le second aimait les plats bocusiens qui consolent du quotidien. Sans dévoiler la fin au risque de vous laisser sur la vôtre, de faim, sachez que les 10 dernières minutes m'ont fait transpirer comme je n'ai jamais transpiré durant un semi-marathon.

Dieu sait pourtant que les mystères des préparations gastronomiques m'ont toujours autant inspirée que la table des matières de mon bouquin de physique-chimie de seconde! Et l'encre qui sèche m’intéresse plus, je l'avoue, que leurs sauces à l'encre de seiche. M'ont aussi indifféré leurs présentations culinaires avec poivrons, même si ça ne manque pas de piment. Quelle intensité, en revanche! Oui bon sang, quel suspens tout au long de la fabrication de ce repas qu'il fallait concocter en 10 heures pour cent personnes (les bénévoles de la Croix Rouge).

Une saison aussi dense et riche qu'un pudding anglais

Était-ce plus stressant encore que d'habitude? Oui, toute cette saison ayant pourtant été aussi dense et riche qu'un pudding anglais. Plus savoureuse toutefois. Les chiffres de Médiamétrie le prouvent d'ailleurs. Après un lancement au score historique (3.800.000 téléspectateurs), l'audience s'est maintenue, avec une moyenne consolidée de près de 3.200.000 fidèles. 25% des fameuses ménagères qui ne se ménagent justement pas, étaient devant le poste, 12% de plus que l'année dernière. Et c'est franchement mérité.

À la 47ème minute, j'étais ainsi stressée devant le commis Mathew qui accumulait des "boulettes" n'ayant rien de gustatif. Au bout d'une heure 10, j'aurais bien aimé moi aussi faire une pause et m'asseoir pour déguster le repas. Alors que j'avais seulement le cul entre deux chaises et le cœur entre mes deux chouchous. Au bout d'une heure 27, comme dans tout polar réussi, j'étais incapable de deviner la suite de l'intrigue. C'était chaud chaud chaud, et les fourneaux n'y étaient pour rien. J'essayais de me concentrer sur les réflexions du public (bizarre de se réjouir qu'un dessert soit "contemporain"!), d'admirer la salle cet Hôtel Royal situé sur les hauteurs d'Évian et du lac Léman.

Mais rien n'y faisait. J'attendais avec fébrilité le dénouement. Avec un moment sadique à 1 heure 58 minutes et 30 secondes, je ne vous dis que ça! Les carottes étaient cuites, mais l'attente jetait un froid. Il fallait trancher, si on peut s'exprimer ainsi. Et bien que je meurs d'envie de vous donner le résultat, je vous laisse "mijoter" à votre tour jusqu'à 21 heures. Avec un mot d'ordre: Ne loupez pas ce programme infiniment plus haletant que bien des longs métrages dit d'action. Que bien des opéras. Des opéras bouffe, forcément. À suivre...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Médias M6
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793158166
"Top Chef" : un programme "plus haletant que les films d'action" pour Isabelle Morini-Bosc
"Top Chef" : un programme "plus haletant que les films d'action" pour Isabelle Morini-Bosc
BILLET - Isabelle Morini-Bosc fait le bilan de la neuvième saison, avant la finale du célèbre concours culinaire de M6. Suspense, tension et grande gastronomie sont les ingrédients clés de la réussite du programme.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/top-chef-un-programme-plus-haletant-que-les-films-d-action-pour-isabelle-morini-bosc-7793158166
2018-04-25 19:17:38
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bf_xrtPuAerQfZJBEEm4lg/330v220-2/online/image/2018/0425/7793153412_camille-et-victor-sont-les-finalistes-de-la-9eme-saison-de-top-chef.jpg