3 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Les variétés sont de moins en moins variées"

ÉDITO - La journaliste prévient du risque de ce qu'elle appelle les "bégaiements d'antenne", qui vont finir par nuire à l'ensemble de la télévision.

Christophe Willem, juré aux côtés d'Isabelle Boulay et Amir dans "Destination Eurovision" sur France 2
Christophe Willem, juré aux côtés d'Isabelle Boulay et Amir dans "Destination Eurovision" sur France 2
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Mais non, nous ne voyons pas le mal partout. J'ai même la faiblesse de penser que certains d'entre nous ont un bon fond, du moins à temps partiel, et vu que nous allons parler de programmes télé, il nous faut déjà préciser que, comme dit l'autre, "ce n'est que de la télé" ! 

Cela ne dispense toutefois pas d'être observateur, et d'en tirer un minimum d'enseignement sur la crise du divertissement que nous constatons à la télévision française. Car il va effectivement être question de variétés dans ce billet. Des variétés de moins en moins variées. C'est un euphémisme de le déclarer et c'est tout aussi évident de le prouver sur le champ. 

Prenez la spéciale Goldman 40 ans de chansons proposée vendredi 26 janvier dès 21 heures sur TF1. Rien à dire ni à redire sur le fond et la forme. On apprécie globalement ce genre d'événements télé mixant dans la même spéciale des images d'archives plus ou moins inédites (cela m'est égal, j'aime), autant de témoignages, et bien évidemment des chansons de la grande vedette interprétées voire réincarnées - comme disent les snobs - par leurs admirateurs. Ou par ceux qui ambitionnent de leur succéder et qui pensent avoir déjà commencé à le faire ! 

À lire aussi
Cédric Herrou à la sortie du tribunal de Nice. Télévision
"On n'est pas couché" : Cédric Herrou et Kiddy Smile… les invités du 22 septembre

Ces bégaiements d'antenne vont finir par nuire à l'ensemble du secteur

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

La copie n'est pas toujours à la hauteur de l'original, mais c'est le plus souvent sympathique. C'est même parfois carrément réussi, avec par exemple l'apparition lumineuse de Nolwenn Leroy. Ou le duo Amir-Michaël Jones sur Je te donne. On y voit et revoit également Céline Dion, Grégoire, Patrick Fiori, Lenny Kim, Camille Lou, Anne Shirley, Vincent Niclo, M Pokora, etc. Et aussi Vianney, Soprano, Shy'm, Slimane et Tal, heureuse d'être là bien que ce ne soit pas complètement son univers musical. Car bien sûr, Tal est pris qui croyait prendre, soit dit pour paraphraser le célèbre vers de Lafontaine indiquant qu'un rusé trouve toujours plus rusé que lui. 

À ce propos, j'ignore justement si TF1 voulait tacler la concurrence en la doublant, ou si la mitoyenneté des émissions est une pure coïncidence, mais force est de constater qu'ils ont fait fort en invitant Garou, Lisandro Cuxi, Amir, Isabelle Boulay ou encore Christophe Willem. Vous ne les avez pas entendus très récemment, ces noms ? Ils ne vous rappellent rien, si on excepte le fait qu'ils désignent des artistes dont on envie les voix ? Des talents confirmés qui, précisément, ne sont pas sur des voies de garage ? Et oui, les plus perspicaces ont trouvé, France 2 nous les offre également samedi 27 janvier sur un plateau télé. 

Cela fait en effet 3 semaines que France 2 nous propose Destination Eurovision à 21 heures, soit un télé-crochet (de qualité) qui n'ose pas dire son nom avec, or donc, Garou (en Monsieur Loyal), Amir, Isabelle Boulay et Christophe Willem en jurés, et bien sûr Lisandro en candidat. Mais Lisandro, voyez comme ça se trouve, c'est aussi le jeune gagnant de The Voice 2017, le plus célèbre des télé-crochets actuellement sur le marché. Or, ce programme reprend précisément ce samedi 27 janvier face donc à la finale en direct de Destination Eurovision. La boucle est bouclée. Les esprits taquins ou chagrins diront sûrement que c'est l'histoire du serpent qui se mord la queue et que ces redites, ces bégaiements d'antenne, vont finir par nuire à l'ensemble du secteur. À toutes les variétés toutes chaines confondues : on peut même considérer que le processus est déjà enclenché. 

On a le droit d'en rester momentanément sans voix.

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Cela fera assurément le jeu du téléfilm policier de France 3, qui constitue une formidable contre-programmation à laquelle le public tient. C'est même là que l'on verra sûrement les meilleurs maîtres-chanteurs, ce qui s'impose dans un polar. Mais qui va donc justement en imposer ce weekend ? Cette première de la 7ème saison de The Voice sur TF1 ou la dernière des spéciales destinées à trouver sur France 2 le bel organe chargé de nous représenter le 12 mai prochain à Lisbonne ? 

À propos du 12 mai, nouvelle coïncidence (vraiment ?!), puisque le sommet européen de la chanson sera en effet opposé à la finale de The Voice. Tiens donc ! On a le droit d'en rester momentanément sans voix. Car contrairement à ce que dit le proverbe, "abondance de biens nuit parfois". Malgré le visionnage après coup (le fameux replay), il va ainsi être difficile de ne louper aucune émotion, aucun coup de cœur en amont. En prise directe. La conclusion ? Elle est simple : quand trop d'artistes doivent chanter, il y a un risque réel que le public, lui, déchante.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Editos Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792000551
Isabelle Morini-Bosc : "Les variétés sont de moins en moins variées"
Isabelle Morini-Bosc : "Les variétés sont de moins en moins variées"
ÉDITO - La journaliste prévient du risque de ce qu'elle appelle les "bégaiements d'antenne", qui vont finir par nuire à l'ensemble de la télévision.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/television-les-varietes-sont-de-moins-en-moins-variees-analyse-morini-bosc-7792000551
2018-01-26 18:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/plQt1_AQK2qELvUA1cEjMg/330v220-2/online/image/2018/0119/7791911125_christophe-willem-jure-aux-cotes-d-isabelle-boulay-et-amir-dans-destination-eurovision-sur-france-2.jpg