1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Pourquoi Meghan Markle et Harry accusent la "BBC" de les diffamer à propos de Lilibet

Pourquoi Meghan Markle et Harry accusent la "BBC" de les diffamer à propos de Lilibet

Le couple a fait parvenir un courrier de leur avocat au média britannique après la publication d'un article mensonger selon eux.

Meghan Markle et Harry, le 5 mars 2020 à Londres
Meghan Markle et Harry, le 5 mars 2020 à Londres
Crédit : DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Sitôt née et sitôt la jeune Lilibet Mountbatten-Windsor se retrouve au milieu d'une affaire médiatico-judiciaire. Ses parents, Meghan Markle et le prince Harry, sont bien décidés à la protéger et à se protéger. La BBC a publié un article dans lequel une source du palais de Buckingham expliquait que le couple n'aurait pas demandé à la reine Elizabeth II l'autorisation d'utiliser son surnom Lilibet pour baptiser leur fille née le 6 juin. 

Réplique immédiate du couple qui a chargé ses avocats du cabinet Schillings de contre-attaquer face à cette information qu'ils démentent. "Le duc [de Sussex, Harry] a parlé avec sa famille avant l'annonce de la naissance, sa grand-mère a été la première qu'il a appelée, a fait savoir un porte-parole des Sussex. Pendant la conversation, il a expliqué qu'ils souhaitaient nommer leur fille Lilibet en son honneur. Si elle n'avait pas soutenu cette initiative, ils n'auraient jamais utilisé ce prénom".

Les avocats de Meghan et Harry ont fait parvenir un courrier à plusieurs médias pour expliquer que l'information de la BBC était fausse et diffamatoire, prévenant ces entreprises que cette incartade ne devait pas se répéter. Le visage de la petite fille n'a toujours pas été dévoilé, preuve que Meghan et Harry compte plus que jamais sanctuariser la vie de leurs enfants.

La "BBC" marche sur des oeufs

Les relations entre Harry et la BBC ont toujours été tendues. Le journaliste Martin Bashir, mis en cause pour tromperie après une interview explosive de Lady Diana en 1995, a récemment présenté ses excuses aux princes William et Harry. Plus de 25 ans après une interview de Lady Di explosive pour la monarchie britannique, un rapport indépendant a dénoncé les méthodes "trompeuses" employées par ce journaliste pour l'obtenir, conduisant la BBC à présenter des excuses. 

À lire aussi

Selon William, l'interview avait contribué à détériorer davantage la relation entre ses parents et "alimenté les peurs, la paranoïa et la solitude des dernières années" de la vie de Diana. Harry de son côté était allé jusqu'à dresser un lien entre la mort de sa mère et "l'effet d'entraînement de cette culture d'exploitation et des pratiques contraires à toute éthique".  
Diana était morte dans un accident de voiture à Paris en 1997, à l'âge de 36 ans. "Je ne crois pas que je puisse être tenu responsable de nombre des choses qui se passaient dans sa vie", a déclaré Martin Bashir. "Suggérer que je suis responsable individuellement est déraisonnable et injuste". L'interview de 1995 avait été regardée par près de 23 millions de téléspectateurs rien qu'au Royaume-Uni. 

Dans son rapport, l'ancien juge de la Cour suprême John Dyson a étrillé la BBC pour sa gestion de cette affaire. Tony Hall, qui dirigeait la rédaction de la BBC au moment de l'interview a démissionné de ses fonctions de président du musée londonien de la National Gallery. Sa gestion de l'affaire était critiquée dans le rapport qui soulignait notamment que lors de l'enquête interne menée en 1996, la BBC n'avait pas demandé à Charles Spencer sa version des faits. Le rapport a provoqué une crise au sein du groupe audiovisuel public qui traîne cette affaire comme un boulet depuis des années. 

"La réputation de la BBC - l'une de nos grandes institutions - a été compromise", a déclaré la ministre de l'Intérieur Priti Patel sur SkyNews fin mai 2021. "Il est temps pour la BBC de réfléchir absolument aux conclusions de ce rapport et de reconstruire cette confiance", a-t-elle ajouté. Selon SkyNews, Charles Spencer a demandé à la cheffe de la police de Londres d'enquêter de nouveau sur les conditions de l'entretien. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/