1 min de lecture Cuisine

"On est en direct" : Olivier Poels pousse un coup de gueule contre le Guide Michelin

Invité de l'émission de Laurent Ruquier, le chroniqueur gastronomique a poussé un coup de gueule contre le Guide Michelin qui a procédé à 45 rétrogradations cette année.

Présentation du guide Michelin en 2016 (illustration)
Présentation du guide Michelin en 2016 (illustration) Crédit : TOBIAS SCHWARZ / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Était-ce vraiment utile de retirer une étoile à des restaurateurs déjà en grande difficulté cette année ? C'est la question qui a été évoquée ce samedi 23 janvier sur le plateau de l'émission On est en direct, présentée par Laurent Ruquier sur France 2. Le chroniqueur gastronomique Olivier Poels a en effet poussé un coup de gueule contre le Guide Michelin, qui a publié son édition 2021 début janvier en pleine pandémie. 

"Je n'ai rien contre le fait qu'il soit sorti, il y a des contingences économiques et peut-être d'ailleurs, pouvait-il aussi profiter de cette situation si particulière cette année et du marasme dans lequel les restaurateurs se sont retrouvés, pour sortir un guide un peu militant", dit Olivier Poels. "Ce qui me gène, c'est de voir qu'ils avaient osé l'inimaginable, c'est à dire retirer des étoiles à des restaurateurs sans avoir eu l'occasion de déguster dans des conditions normales", poursuit-il.

Cette année, le célèbre guide gastronomique a procédé à 45 rétrogradations, précise Olivier Poels. "Un certain nombre peuvent s'expliquer", dit-il. "Mais il y a une quinzaine de restaurants qui ont été rétrogradés sans qu'ils aient manifesté une quelque envie que ce soit de perdre ces étoiles", dénonce le chroniqueur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cuisine Restauration Restaurant
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants