4 min de lecture Karl Lagerfeld

Mort de Karl Lagerfeld : ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur le couturier

ÉCLAIRAGE - Son apparence et sa vie fascinaient, intriguaient. Mais qui se cachait vraiment derrière les lunettes noires les plus célèbres du monde ?

>
Portrait de Karl Lagerfeld, célèbre couturier décédé mardi 19 février 2019 Crédit Image : PIERRE GUILLAUD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Immense couturier, Karl Lagerfeld s'est éteint mardi 19 février à l'hôpital américain de Paris à Neuilly-sur-Seine. Il a incarné toute sa vie un personnage dont on vous propose de découvrir la face cachée en quelques points clés de sa vie. 

Tout d'abord, Karl Lagerfeld c'est un génie de la mode. On entend souvent dire que depuis 1983, année où il intègre Chanel, il n'avait jamais raté aucune fin de défile jusqu'au 22 janvier 2019 où la mariée rejoint seule Virginie Viard, la directrice du studio. En réalité c'est faux. Il en avait déjà raté un. C'était son tout premier défilé Chanel en 1982.

Il était encore sous contrat avec Chloé et s'était caché dans les coulisses du spectacle. C'est son assistant Hervé Léger qui avait réalisé la collection pour lui en sous-main. Tous les soirs, rue Cambon à Paris, il allait récupérer en secret les dessins de Karl pour les faire faire chez Chanel. 

50 ans chez Fendi

Karl Lagerfeld c'était aussi un homme très à cheval sur les dates. D'ailleurs quand on lui disait qu'il était arrivé chez Chanel en 1983, il répliquait que c'était faux puisqu'il avait officiellement signé son contrat en 1982. 

À lire aussi
Les mannequins de Chanel pendant la minute de silence mode
DIAPORAMA - Chanel honore Karl Lagerfeld avant son défilé "station de ski"

Il détient des records de longévité : 37 ans chez Chanel et plus de 50 ans en tant que directeur artistique chez Fendi. Une carrière exceptionnelle qui n'existe nulle part ailleurs dans le monde de la mode. Encore moins aujourd'hui où les directeurs artistiques changent d'une saison à l'autre.

Un look iconique qui cache bien des mystères

Karl Lagerfeld c'est une silhouette, un look iconique composé d'un catogan, de lunettes noires, d'un pantalon slim, d'une veste noire, de broches, de mitaines mais surtout de cheveux blancs un peu poudrés.

Chacun de ses accessoires a un sens. Chaque élément renvoyait à une période de sa vie. Par exemple, les cols très hauts blancs viennent de son look baron allemand des années 70. Quant aux lunettes noires il les avait depuis les années 60 quand il travaillait chez Chloé. 

Aussi, son apparat vestimentaire était pour lui une protection, une carapace. Ses lunettes lui permettaient à la fois de se cacher mais aussi d'observer. Il avait besoin de ça. Celui qui disait être "habillé comme tout le monde" a fait de son look un objet marketing. Il était un logo vivant qui lui permettait d'être reconnu partout. Il disait je suis "Karl Logofeld"

Une sombre période dans les années 90

Mais Karl Lagerfeld n'a pas toujours eu cette silhouette qu'on lui connaissait. Dans les années 90, après le décès de son compagnon, il avait pris quelques kilos et portait des vêtements beaucoup plus amples. Il ne s'aimait plus. Il est allé voir un nutritionniste et lui dit alors : "Je n'arrive plus à me regarder dans la glace. Je ne suis plus en adéquation avec le grand couturier que je suis. S'il vous plaît faites quelques chose".

Il perdra 43 kg en 13 mois. Lorsqu'il avait des dîners en ville, il dînait chez lui avant pour respecter à la lettre son régime alimentaire. Quand il aimait un aliment, il le mâchait puis le recrachait simplement pour avoir le goût. 

Un homme sensible mais au caractère bien trempé

Karl Lagerfled incarnait un personnage caricatural. C'est d'ailleurs le premier couturier à avoir eu une marionnette aux Guignols. Sa silhouette a aussi été reprise par la marque Coca-Cola sur leurs bouteilles en verre. Il a également été à un moment donné l'ambassadeur de la sécurité routière.

Derrière ce personnage se trouvait une machine de travail. Il était jusque-boutiste. Il se définissait lui-même comme une "multinationale à une personne qui n'a pas d'idée fixe sur l'emploi qu'il tient dans la vie". Il disait devenir "un autre" dans chaque pays dans lequel il travaillait. 

Mais Karl Lagerfeld c'était aussi un homme extrêmement sensible, très drôle et sympathique. Né, probablement en 1933, dans une Allemagne nazie, il a eu une enfance plutôt protégée, entourée de parents aimants avec une mère très castratrice et un père âgé. C'était une famille aisée qui vivait dans un château au nord d'Hambourg. Il disait qu'il n'avait pas vécu la guerre, qu'il ne s'était rendu compte de rien. Certains diront qu'il faisait partie des jeunesses hitlériennes mais aucune trace ne l'a jamais prouvé.

Même très jeune, c'était déjà un garçon différent des autres. Il s'habillait différemment, il ressemblait à un petit adulte avec une veste en tweed, une cravate noire et un bermuda.

La mode, l'amour et la culture

Il découvrira la mode en 1949, en assistant à un défilé Dior à Hambourg. Il retiendra tous les modèles qui défilaient mentalement. Il était fasciné par Paris qu'il rejoindra en 1952, à l'âge 19 ans. En arrivant à Paris, il était sûr qu'il serait connu dans le monde entier. Au départ, il voulait être peintre ou caricaturiste. La mode est arrivée un peu par hasard via un concours de la laine qu'il remportera ex-æquo avec Yves Saint-Laurent. Ce sera la naissance d'une belle amitié brisée quelques années plus tard par un homme : Jacques de Bascher. 

Karl Lagerfeld partagera sa vie avec ce dandy passionné de littérature pendant 18 ans jusqu'à ce que Jacques de Bascher tombe amoureux d'Yves Saint-Laurent. A partir de ce moment-là on ne lui connaîtra plus aucune relation. 

Personne n'a jamais vraiment su où habitait exactement Karl Lagerfeld à Paris. En revanche, il était de notoriété publique que dans tous ses appartements il reconstituait sa chambre d'enfant. C'était son cocon, son refuge dans lequel il dessinait et lisait beaucoup. Il possédait pas moins de 300.000 livres. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Karl Lagerfeld Mode Couturier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796989153
Mort de Karl Lagerfeld : ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur le couturier
Mort de Karl Lagerfeld : ce que vous ne saviez (peut-être) pas sur le couturier
ÉCLAIRAGE - Son apparence et sa vie fascinaient, intriguaient. Mais qui se cachait vraiment derrière les lunettes noires les plus célèbres du monde ?
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/mort-de-karl-lagerfeld-ce-que-vous-ne-saviez-peut-etre-pas-sur-le-couturier-7796989153
2019-02-20 06:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/96O1H7PJGODzFdKiIuh6ng/330v220-2/online/image/2019/0125/7796341194_le-couturier-karl-lagerfeld-et-le-coiffeur-alexandre-donnent-une-derniere-touche-a-un-modele-le-24-janvier-1983-lors-de-la-premiere-presentation-de-la-collection-printemps-ete-de-chanel.jpg