1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Mort de Jean-Pierre Pernaut : quand le journaliste se confiait sur sa maladie au micro de RTL
2 min de lecture

Mort de Jean-Pierre Pernaut : quand le journaliste se confiait sur sa maladie au micro de RTL

En novembre 2021, le journaliste décédé ce mercredi 2 mars, racontait sa maladie pour faire passer un message d'espoir et de prévention.

Jean-Pierre Pernaut était l'invité de RTL ce lundi 29 novembre.
Jean-Pierre Pernaut était l'invité de RTL ce lundi 29 novembre.
Crédit : RTL
Jean-Pierre Pernaut était l'invité de RTL Midi
00:06:50
Jean-Pierre Pernaut était l'invité de RTL Midi
00:06:50
Pascal Praud & Amandine Bégot

C'était le 29 novembre dernier. Jean-Pierre Pernaut racontait sur RTL comment il vivait avec un cancer du poumon. "Le cancer, ce n'est pas facile, ce sont des examens réguliers depuis le mois de mai à l'hôpital Pompidou", confiait le journaliste. Un peu plus de trois mois plus tard, ce mercredi 2 mars, le présentateur-phare du journal télévisé s'est éteint à l'âge de 71 ans. 

Même malade, Jean-Pierre Pernaut ne s'était pas retiré complètement de la vie active. Après son départ du TF1, il avait choisi d'animer une émission sur les Régions sur LCI. Et plus surprenant, il se serait aussi bien vu... ministre, même s'il avait exprimé des réticences à la proposition de Nicolas Dupont-Aignan de le nommer ministre de l’Aménagement du territoire.

Si l'ancien présentateur du 13-Heures de TF1 a souhaité révéler sa maladie, c'est pour faire passer un message. "Mon cancer provient à 80% du tabac. Pendant toute ma vie, j'ai fumé entre un et deux paquets par jour, pendant 50 ans (...) Mon frère, qui est médecin m'a dit d'arrêter de fumer, comme tous les membres de mon entourage. Le 'ça n'arrive qu'aux autres', je suis tombé dans le piège et je n'ai pas arrêté de fumer"'. Avant d'ajouter : "Si mon histoire peut inciter deux personnes à arrêter de fumer, je suis content d'en parler."

Jean-Pierre Pernaut expliquait avoir combattu son cancer grâce au soutien de sa femme, elle aussi victime d'une leucémie en 1997. "C'est Nathalie qui m'a appris à ne pas avoir peur du mot cancer. C'est une maladie, mais on en meurt de moins en moins", avant de nouveau faire passer un message : "Ce n'est pas parce qu'on a un cancer qu'on est foutu, il faut se bagarrer et suivre les conseils des médecins", même s'il expliquait que le plus compliqué pour lui, "c'est le regard des autres". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/