1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Miss France 2021 : Miss Champagne-Ardenne dénonce du favoritisme
1 min de lecture

Miss France 2021 : Miss Champagne-Ardenne dénonce du favoritisme

VU DANS LA PRESSE - Gwenegann Saillard critique la mise à l'écart des Miss disposant de petits comités. La directrice du concours dément.

Gwenegann Saillard, Miss Champagne-Ardenne 2020
Gwenegann Saillard, Miss Champagne-Ardenne 2020
Crédit : Capture d'écran TF1
Louis Chahuneau

Après le compétition vient l'heure des règlements de comptes. Alors qu'Amandine Petit, Miss Normandie, a été élue Miss France 2021 dans la soirée du 19 décembre, la compétition n'a pas été bien vécue par toutes les prétendantes. L'interview de Gwenegann Saillard, Miss Champagne-Ardenne 2020, au journal local l'Est éclair en est l'illustration.

Interviewée par le quotidien, celle qui n’a pas été retenue parmi les quinze demi-finalistes, dénonce du favoritisme dans la compétition. "Les candidates ne sont pas sur un pied d’égalité. Tout dépend de la région qu’elles représentent [...] Les filles qui dépendent d’un "petit" comité sont réduites à un rôle de figuration. C’est vrai pour la Champagne-Ardenne mais aussi pour l’Auvergne ou le Limousin, dont on se fout. À l’opposé, d’autres candidates sont favorisées – les filles du Nord et du Sud", a-t-elle déclaré.

La jeune femme de 21 ans dit notamment avoir ressenti plusieurs "coups de blues" et avoir constaté plusieurs fois sa mise à l'écart des autres miss : "J’apparais toujours à l’extrême gauche ou à l’extrême droite de l’écran. À un moment, je suis même placée près de l’escalier de secours !", s'indigne-t-elle dans l'Est éclair.

Sylvie Tellier dément

De son côté Sylvie Tellier, directrice générale de l'organisation Miss France et ancienne Miss France en 2002, critique le manque de "fair-play" de Gwenegann Saillard : "Je peux tout à fait comprendre la déception d'avoir perdu, mais il faut se souvenir que Miss France est un concours, et que comme dans tous les concours, il n'y a qu'une gagnante", a-t-elle lancé dans Télé-Star, avant de démonter l'argumentation de la candidate : "Cela ne tient pas : la Bretagne est une grosse région, pourtant elle n’est pas dans le Top 15. Pas plus que le Nord-Pas-de-Calais". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/