3 min de lecture Miss France

Miss France 2021 : "Cette année je me suis dit : 'On n'y arrivera pas'", confie Sylvie Tellier

Direction le Puy du Fou en Vendée pour les derniers préparatifs de l'élection de Miss France 2021, qui aura lieu le 19 décembre au soir. Sylvie Tellier se confie sur l'organisation de l'événement.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Miss France 2021 : "Cette année je me suis dit : 'On n'y arrivera pas'", confie Sylvie Tellier Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Laurent Marsick
Laurent Marsick
Journaliste RTL

Miss France 2021 a dû s'adapter avec les contraintes sanitaires. Les Miss répètent dans des conditions très particulières. Elles sont (et désormais nous sommes) totalement isolées du monde extérieur. Alors dans la vie courante, c'est tenable, mais sur une scène en direct à la télévision c'est une prouesse. 

Stéphane Jarny, le chorégraphe a dû tout repenser, comme il le confie : "Les contraintes sanitaires font qu'on doit tout adapter et surtout avoir un travail en profondeur sur l'énergie employée. C'est-à-dire qu'elles doivent se motiver parce qu'elles ne vont pas être portées par une ambiance de public. Et on est vraiment dans une bulle (...) C'est vraiment une autre mécanique de télévision, mais on s'adapte". 

"On interdit l'accès des coulisses, donc il y aura les Miss, les maquilleurs, coiffeurs et personne d'autre. On a une table du jury qui a été démultipliée parce qu'on respecte 1m50 de distance entre chaque membre (...) Comme cette année il n'y a pas de public, on est obligé de construire un fond de décor en lumière avec quelques éléments de décor pour faire le fond de gros plan des membres du jury", poursuit Frédéric Gilbert, le producteur artistique de Miss France.

Comment les Miss vivent cette expérience particulière ?

Plutôt bien, d'abord parce que c'est une promo particulièrement agréable, ce n'est pas le cas tous les ans. Les jeunes filles se sont bien adaptées aux contraintes, elles n'ont pas eu droit au voyage sous le soleil pour se préparer. "Ça n'a pas eu d'importance de ne pas partir au bout du monde. C'était quand même magique. Je pense que lorsqu'on arrive dans cette aventure, on est une jeune fille, une jeune femme et quand on en ressort, on devient une dame", explique Miss Aquitaine, Leïla Veslard.

Une Miss attire l'attention, c'est Miss Bourgogne, Lou-Anne Lorphelin, la petite sœur de Marine Lorphelin, Miss France 2013. Elle a surpris toute sa famille en décidant de se lancer dans cette aventure. "J'aime beaucoup ce monde avec des paillettes et des belles robes (...) mes proches n'étaient pas surpris que je me présente, mais ils étaient très très contents. Ma sœur également", résume Lou-Anne Lorphelin.

Une année sans Miss France, ce n'est pas une année complète pour moi

Sylvie Tellier
Partager la citation
À lire aussi
Pop Culture
"Game of Thrones" : qu'est devenue Maisie Williams (Arya Stark) ?

"Évidemment que cette année je me suis dit : 'On n'y arrivera pas'. Mais, au fond de moi, j'avais envie que ça se réalise. Une année sans Miss France, ce n'est pas une année complète pour moi. C'est un divertissement de fin d'année, c'est un spectacle de Noël, et en ce moment on a besoin de rêver et de cette magie", reconnaît Sylvie Tellier. 

Samedi soir, elles seront donc 29 à défiler sur la grande scène du carrousel du Puy du Fou. Une seule élue à qui Clémence Botino, Miss France 2020 transmettra sa couronne. Clémence Botino qui a vécu une année très particulière, mais qui ne regrette rien. "Je suis vraiment contente d'être là et d'avoir vécu ce que j'ai vécu", confie-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Miss France People
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants