1 min de lecture People

Meghan Markle : son père prêt à témoigner contre elle face à la justice

VU DANS LA PRESSE - Dans le cadre du procès lancé par Meghan Markle et le prince Harry contre les propriétaires du tabloïd "Mail on Sunday", le père de la duchesse aurait accepté de témoigner contre sa propre fille.

Meghan Markle lors de son voyage en Australie en 2018
Meghan Markle lors de son voyage en Australie en 2018 Crédit : AFP
Venantia
Venantia Petillault

À peine rentrés de leurs six semaines de vacances, Meghan Markle et le prince Harry se retrouvent déjà dans la tourmente médiatique. Alors que le couple royal avait attaqué en justice le groupe propriétaire du tabloïd Mail on Sunday, le père de Meghan, Thomas Markle, a accepté de témoigner contre sa fille lors de ce procès. 

Les relations entre Thomas Markle et la duchesse ne sont pas au beau fixe depuis son mariage avec le prince Harry en mai 2018. En février 2019, le Mail on Sunday a publié une lettre de Meghan rédigée à la main à l'intention de son père en 2018. 

Thomas Markle a lui-même fourni cette lettre au tabloïd, déclenchant alors la colère du duc et de la duchesse, qui ont décidé d'attaquer en justice la publication pour utilisation malhonnête d'informations personnelles et violation de la loi sur la protection des données. 

Selon le Daily Mail, le père de Meghan a récemment accepté de fournir des éléments nouveaux, pouvant aller à l'encontre de sa fille dans ce procès. Il s'agit notamment d'une série de textos échangés, faisant état de la relation père-fille chaotique qu'ils entretenaient. Reste à savoir si les avocats de la défense utiliseront ces textos comme preuve à l'encontre de l'accusation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Meghan Markle Famille royale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants