1 min de lecture Famille royale

Meghan Markle révèle ce que contenait réellement la lettre publiée par des tabloïds

La lettre avait été publiée par un tabloïd britannique, entraînant une plainte de la duchesse. Cette dernière révèle que la lettre était en réalitée tronquée et dévoile son contenu.

Meghan Markle, duchesse de Sussex, le 7 novembre 2019
Meghan Markle, duchesse de Sussex, le 7 novembre 2019 Crédit : Tolga AKMEN / AFP
Maria Aït Ouariane

Meghan Markle est en plein procès contre Associated Newspaper, l'éditeur britannique des journaux Mail on Sunday et MailOnline. Ces derniers avaient publié une correspondance entre elle et son père, sans son accord. 

Les tabloïds avaient assuré que la lettre en question était publiée en son intégralité, alors qu'elle ne représentait en réalité que moins de la moitié de ce qu'avait écrit Meghan Markle. La duchesse les poursuit donc en justice pour "utilisation frauduleuse d'informations privées", "violation du droit d'auteur" et "violation du règlement général sur la protection des données". 

"Les parties supprimées démontrent que la plaignante tient à son père et aux autres, et est également inquiète de la façon dont les tabloïds britanniques exploitent son père", a déclaré l'équipe juridique de Meghan Markle dans la plainte dévoilé par le média Byline Investigates.

"Depuis très longtemps, elle s’occupe de la santé de son père et essaye de trouver des solutions à ses problèmes de santé. Elle lui a apporté un soutien financier important, ont affirmé les avocats. Ils soulignent également que c'est la duchesse qui a contacté son père pour l'inviter à son mariage et non l'inverse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Famille royale Justice Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants