1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "Le Grand Journal" : pourquoi l'émission culte de Canal + s'arrête-t-elle ?
2 min de lecture

"Le Grand Journal" : pourquoi l'émission culte de Canal + s'arrête-t-elle ?

ÉCLAIRAGE - Après des mois de rumeurs, "Le Grand Journal" présenté par Victor Robert s'arrêtera le 20 mars. Retour sur les raisons de la déprogrammation.

Le plateau du Grand Journal
Le plateau du Grand Journal
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste

Clap de fin pour Le Grand Journal. C'est désormais officiel, l'émission phare de Canal+ ne terminera pas la saison 2016-2017. Après des mois de rumeurs, la chaîne cryptée a annoncé lundi 13 février, dans un communiqué de presse, l'arrêt de son talk-show pour le 17 mars. De nombreuses raisons sont en cause, les audiences en chute libre, mais aussi les tensions entre les journalistes, sans oublier le ballet des départs de figures emblématiques de l'émission, parmi lesquelles Michel Denisot ou encore Antoine de Caunes.

C'est donc une déprogrammation historique pour Canal +. Mais aussi le début d'une nouvelle grille de programmes dédiée au cinéma à partir de 17h40 en "access", puis le passage en clair de la chaîne à 19h30. Avant cela, Victor Robert continuera (probablement péniblement) d'animer Le Grand Journal, en perte de la vitesse depuis plusieurs années, et qui a atteint son climax dès 2015. Même les horaires ou les nouvelles formules, qui annonçaient un Grand Journal événementiel n'ont jamais vraiment réussi à attirer le public.

Une perte de vitesse de longue durée

Depuis deux ans effectivement, Le Grand Journal n'a pas cessé d'être la cible de critiques. Après le départ de Michel Denisot, présentateur emblématique de l'émission, le public a progressivement délaissé son rendez-vous préféré jadis. Antoine de Caunes, pourtant animateur historique de la chaîne, n'arrive pas à redresser la barre plus d'une saison, et que dire de Maïtena Biraben, ancienne présentatrice du Supplément, annoncée au départ comme "la sauveuse" de l'émission. Après seulement un an à la tête du talk-show, la journaliste est renvoyée du Grand Journal et de la chaîne. Un éviction brutale motivée par les mauvaises audiences de l'émission, qui ne cessent de chuter. Sans parler de la mauvaise ambiance sur le plateau et dans les coulisses. Yann Barthès du Petit Journal annonce même en direct, comment l'animatrice et Ali Baddou ont été limogés.

Des bad buzz à la pelle

Pilier du groupe Canal, animateur de nombreuses émissions sur iTélé et Canal+ (Ça se dispute, L'Effet papillon), Victor Robert, n'a pas réussi à conquérir le public, déjà bien absent. Le Grand Journal est d'ailleurs souvent le théâtre de "bad buzz", entre les remarques déplacées de la nouvelle Miss Météo Ornella Fleury, une blague transphobe contre la chroniqueuse transgenre Brigitte Boréale. Des moments qui n'arrangent en rien les audiences, qui tournent autour de 124.000 téléspectateurs par jour, contre 1,7 million en 2011-2012. Selon Challenges, Le Grand Journal du 7 février a même été visionné par 73.000 téléspectateurs. Une décrue qui ne devrait pas vraiment s'arrêter depuis l'annonce officielle de Canal +.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/