2 min de lecture People

Gérard Depardieu en Corée du Nord : "Un typhon qui sème la joie"

À la surprise générale, l'acteur Gérard Depardieu avait été aperçu dimanche 9 août à Pyongyang, où il avait assisté au défilé militaire du régime nord-coréen. Un périple raconté dans "Paris-Match".

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Gérard Depardieu en Corée du Nord : "Un typhon qui sème la joie" Crédit Image : Sebastien BERGER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot

Le voyage de Gérard Depardieu en Corée du Nord n'était pas passé inaperçu. L'acteur français s'était rendu dimanche 9 août à Pyongyang pour assister au défilé militaire célébrant l'anniversaire du régime nord-coréen. Un périple raconté par Yann Moix dans Paris-Match
Le romancier y décrit le choc entre deux mondes, "entre le régime le plus fermé et le génie le plus ouvert", qui fêtaient ensemble leur 70 ans.  

C'est pour cela que Yann Moix a eu l'idée d'emmener Gérard Depardieu dans ses bagages pour un séjour inédit "au pays de Kim", dont les photos ont fait le tour des réseaux sociaux. On y voit l'acteur français un peu débraillé, chemise ouverte et chapeau de paille sur la tête, rire aux éclats. Une attitude qui pourrait choquer dans un pays où tout est corseté. Et bien non, écrit le romancier. 

Gérard Depardieu n'hésite pas à poser des questions taboues à la guide qui les accompagne. À table, il goûte tout avec les mains, n'aimant pas "les intermédiaires" tels que les baguettes ou la fourchette. Autre anecdote : alors qu'ils visitaient la ligne de démarcation entre les deux Corées, l'acteur réclame une glace et de l'ombre. Il ne fait pas de doute que les nord-Coréens n'avaient jamais vu un tel énergumène. 

Une rencontre inédite

Pourtant, Yann Moix raconte que leur guide est émue aux larmes au moment de leur départ. "Je suis triste car vous partez. Je vous aime bien et nous aimons aussi beaucoup Monsieur Gérard." La raison ? Son franc-parler. "Monsieur Gérard, c'est comme un typhon. Un typhon qui sème la joie", explique-t-elle. Une opinion que partage Yann Moix, qui affirme que l'acteur "aura réussi en une semaine à faire sa révolution dans la révolution". 

À lire aussi
Johnny Hallyday lors d'un concert à Bruxelles, le 8 juillet 2000. musique
DIAPORAMA - Mort de Johnny Hallyday, 2 ans déjà : le rockeur en 40 photos

Et d'ajouter : "Je suis allé plusieurs fois en Corée mais jamais je n'avais vu s'opérer un tel phénomène de lâcher-prise. Grâce à Gérard, qui les traite comme des humains et non comme des martiens marxisants, on n'assiste plus à une agglutination de visiteurs craintifs et de guides stressés mais à une étrange et inédite communion entre des hommes que tout était censé séparer."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Gérard Depardieu Corée du Nord
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants